l'ombre des nightwalkers

ici, vous pouvez discuter autour d'une bonne chopinette et des réunion dans l'ombre se feront régulièrement. les problèmes envers d'autre guilde et l'organisation de guerre se fera ici
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'histoire sans fin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 2:32

La petite Xenas, mue par une force occulte, moulinais de cette hache imposante sans sourciller, des larmes coulant le long de ses joues.

Démone : mais que lui arrive-t-il ? Depuis quand elle est assez forte pour soulever une hache pareille ?
Eri :"c'est pas Xenas!! "
Fantom :"bah tuvoisbien que si !"
Eri :" non, je ressens quelque chose, on dirait qu'une âme à pris possession de son corps"
Fantom :" Et comment ? elle n'a rien fait pour devenir possédée !"

Fantom esquive un coup vertical asséné par Xenas et roule sur le côté. Il dégaine son épée entame le combat avec Xenas.

Démone : "Non, ne lui fait pas de mal!"

Soudain, Xanax sorti de nulle part, poussa fantom et, se tournant vers Xenas, lui saisit les mains crispées sur le hache et la fixa dans les yeux. Il lui dit tout bas :" Xenas, toi qui est toujours là combat le mal qui est en toi, c'est nous, tes amis!"

Xenas recula et commença à se crisper, son corps voulait lacérer les aventuriers et sa volonté la retenait.
Coincée par ses envies de sang et son amour pour les gens du groupe, elle commença à se déchirer intérieurement. Elle lacha la hache et pris sa tête entre ses mains.

Xenas : "Non, que m'arrive-t-il ? je ne dois pas ! ... Mais il le faut ... j ai besoin de sang ...Ahhhhhhh!"
Xanax : " Vite , on a peu de temps! Que s est il passé depuis que nous sommes arrivés ici ?"
Eri :" bah rien de bien notable"
Fantom : ' Attends, on a recontré un groupe de squelette tout à l heure et après les avoirs vaincu, on a ramassé le butin et Xenas a pris un collier non ?"
Démone : 'Oui, elle l'a pris car elle avait comme une irrésistible envie de l'avoir, et puis ça allait bien avec sa robe".

Xanax : je vois !"

Xanax bondit sur Xenas et lui arracha le collier. Xenas chancella et s'écroula. Fantom eu le temps de la rattraper avant qu'elle ne touche le sol, elle était fatiguée et épuisée.

Xanax : "Voilà l origine du mal, que quelqu'un le détruise"

Eri brandit sa hache et assené un coup sur le cristal qui s'était mis à briller, le brisant en mille morceaux ...

Non loin de là, dans la tanière du seigneurs Belial :
Belial : je le savais, cette ruse n'allait pas marcher comme prévu, mon fils et son minable petit groupe sont plus fort que prévu, va falloir utiliser les grands moyens ..."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenas

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 2:44

xenas etait encor entrin de dormir sa fesai 5 jour dejas no aventuerier avai peur de la perdre



fantom : la pauvre c'est elle ki subi tout sa

eri : on dirai ke xanax a un petit faible en vere xenas


demone : on na cas tuer xenas pour eviter c'est soufrance


eri : non tes folle dejas kon sinquite car elle et pas tjr revieller !


xanax : las bas un chateau noir avec des cristeau comme suis ki avai sur le colier de xenas

eri : oki on i va

fantom : sa sen pas bon esque le cplier donner des maladi

eri : pk tu ppose cette kestion


fantom : car xenas a de la fievre elle et brulante et apres elle devine froide

eri:...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 2:59

les aventuriers se dirigèrent vers le chateau , Xenas encore fiévreuse. Puis un petit toc se fit entendre...
Démone s'amusais a lancer des petits cailloux vers Xenas.

Xanax: Mais bordel qu'est ce que tu fous ????
Démone : Ben quoi ? J essaye de voir si elle se réveille ...
Fantom : Crevarde va!
Démone :oh si on peut plus rigoler ...
Eri : haha,très drôle, non mais arrête !, dit-il ironiquement.
Démone: pffff

Le jeune groupe arriva àl'entrée du chateau, des portes immenses barraient la route.

Démone : Et maintenant, on fait quoi ? On sonne et on attend ? Ou'on cherche la porte de service ?

Des flammes d un reflet bleuté et d'autre rougeatre cerclait les poignées imposantes de la porte. Eri comme hypnotisé, s'approcha des flammes. Celles-ci enveloppèrent son bras sans le brûler et la porte s'ouvrit lentement... Puis eri revint à lui.

Démone:Ou comme ça oui ... Ca marche aussi.

Ils pénétrèrent à l'intérieure du hall, un endroit désolé avec des tapis presque neuf et des toiles représentant une espèce de demon de feu.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenas

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 3:09


nos aventuerier avai tjr peur pour xenas mais soudain xenas pouff disparu


eri : elle est ou grrrrrrrr

squellette : c'est elle ke vous voulai * montre avec son doigt une cage avec xenas enchainer torturer *


eri : keske vous avai fai

squellette rien c'est notre jouer depui longtemp deui la naissance c'est nortre jouer


eri : vous ete des monstre


squellette 2 : ho mais pk atendre et tuon xenas toute suite


demone : o un fouet *.* veu jouer avec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesseresuc

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 21
Localisation : france

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 14:47

demone fixai le fouet, fassiner par cette magnifique objet

fantom: demone reveille toi * il sa secoua*
demone: Oh je suis desoler sa m'arrive de temp a autre je ne sais pa pourquoi..
squellette1: tien tien tien, demone tu a bien changer depuis la derneire foi que je tes croiser
demone: humm.. sommes- nous dejas vue? C'est impossible, je n'avait aucun contacte avec belial
squellette: Sais- tu qu'il existe un moyen pour ne pas ce faire reconnaitre...
xanax: Tu as finia vec tes betise toi le seul qui aurait pu voue rencontrer c eri et tu le sais bien ... Opss j'orai du rien dire sur ce coup la
"eri le fixai avec un regard intrigant"
xenas a moitier evanouïe gemissai de douleur, ligoter ainsi était le plus penible pour une fille, la voir ce faire umilier ainsi etait une honte poru ce qui etait heureu de la voir ainsi
demone eclata de rire sans raison et tomba a terre sans aukune raison, projecter dans un profond sommeil, elel disparaissa et atterie au fond dune cage, poser delicatement les yeu clos..

fantom: Relacher les toute les deux sinon je....
squellette 2 : Sinon quoi, tu va nou decouper, je te rapelle nous sommes qu'un tas d'os, tu ne peu rien contre nous *il se mi a rire*
eri: je croi qu'il faut que jaille la bas ( il se mi en marche, montan les escalier pour rejoindre une salle)
fantom: Non eri revien, il ne faut pas aller la bas!
eri: Si, il le faut (puis eri sarreta voyan c amis)
xanax chuchota : c'est la salle de belial...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 19:27

Eri grimpa les escaliers quatres à quatres et arriva au sommet des marches, une autre porte se trouvait devans lui, mais cette fois, aucune flamme n'était apparentes.

Xanax : Fantom, suis le, je me charge de ces breloques ambulantes !
Fantom : Mais je ...
Xanax : Fais ce que je te dis ou je m'énerve, ta lame ne pourra rien contre eux, ils vont se reformer.
Fantom : Soit ! Prends soin d'elle !
Squelette : Ahaha, minable, tu penses pouvoir nous vaincre à toi tout seul, et avec quoi ?

Xanax sorti de son manteau deux gantelets avec des griffes acérées comme des rasoirs. Il les enfila et s'apprêta à se jeter sur eux.

Squelette : Tu crois que tu nous fais peur ? Les lames ne peuvent rien contre nous !
Xanax : Pas si elles sont enchantées ...
Squelette : QUoi ?

Xanax se rua vers les squelettes et commença son enchaînement...

Dans les cages, Xenas réussi à ôter son baillon, vit démone et cria : Ca va démone, qu'est ce qu on fait là ?
Démone se réveilla : Et mais qu'est ce que je fou dans cette cage ! Non mais ho !
Puis elle vit accroché sur la cage une paire de menotte et son attention fu vite captivé, jusqu'au moment où elle entendit les bruits de combat venant d'en dessous.

Démone : Et c'est Xanax, coucou !
Xenas : Mais arrête Patate, tu vois bien qu'il combat pour nous sauver !
Démone : Ah d'accord, alors assistons à la scène.
Démone pris subtilement les menottes et les glissa dans les pans de sa robes pour plus tard, un petit sourire en coin.

Pendant ce temps, au sommet des escaliers, Fantom rejoint Eri.

Fantom : Qu'est ce que tu fais ?
Eri : Il faut que je parvienne à pénétré là dedans, mais comment faire.
Fantom : Pourquoi tu me pose la question, c'est toi qui est déjà venu ... Par contre les symbole sur la porte ressemble à ceux du bouquin, enfin je dis ça je dis rien.
Eri : Mais oui !

Eri sorti le livre de sa sacoche et l'ouvrit. Il y imposa sa main et ensuit la brandit sur la porte. Des flammes rougeatres jaillirent du livre et entourèrent la porte. Un curieux vrombissement se fit entendre et la serrure céda. Il purent tout deux pousser la grande porte massive et pénétré à l'intérieures de la salle du trône.

Belial : Je t'attendais ... Enfin tu es revenu Eri.
Eri : On se connait démon maléfique ?
Belial : Héhéhé, hé bien oui ... Tu n'est qu'autre que mon digne fils Ericius .
Eri : NONNNNNNNNNNNN
Fantom : On se croirait dans un mauvais film de sciences-fictions...
Belial : Alors content d'être enfin rentré à la maison ? Malgré ta fugue et ta subtilisation de mes futs de bière ainsi que de mon livre.
Eri : ....
Fantom : Quoi ? T'avais de la bière et tu me l'as même pas dit ????
La ptite souris Phan : Ouai franchement quoi merde !! Puis la petite souris disparu dans un trou dans le mur de la salle.
Fantom : Euh, je rêve ou j'ai des allus ? Oo
Eri : Concentre toi un peu !
Belial ; Alors quand est-il mon fils ? Que faisons nous maintenant ? Tu me rejoins à mes côté et on prends le contrôle de la Terre de droite ? ou devrons nous combattre l'un contre l'autre ?
Fantom : Et tu m'oublie moi! Eri ne combat pas seul !
Belial ; Tu ne fais pas le poids microbe.


Dans la salle de torture, le combat continuait entre xanax et les gardes squelettes.
Xanax continuait d'attaquer sauvagement ceux-ci, les tranchants en milles morceaux et grâce à l'ensorcèlement, pouvait les empêcher de se reconstituer.
Mais ces derniers étaient trop nombreux.

Démone : Il est plutôt mignon ...
Xenas : Qui xanax ?
Démone : Non je parlais du fouet, je le prendrais bien avant de partir.
Xenas : Ahh .... , mais qu'est ce qui lui prends ? pensait Xenas.
Démone : Hé en bas, magne toi un peu, j'en ai marre d'être là dedans !
Xanax: J'y travail, mais c'est moi qui fais tout le boulot pendant que tu te dors la pillule !
Démone : Rolàlà, jamais content ! Allez, si tu nous sors vite d'ici t'auras une récompense !
Xenas : Oui une grosse récompense ! J'en ai marre je veux sortir!!

Xanax mit les bouchées double pour affronter les assaillants, pris comme par une pulsion berserk provoqués par les demoiselles.
Xanax : Bon il est temps d'en finir ! Ses mains je joignirent et il prononca une incantation. Une invocation quasi invisible et inaudible fendit les airs et trancha tout les squelettes qui se fendirent en milles morceaux, quasi à l'état de poussière.
Xanax : Xenas, un petit coup de main ?
Xenas : Compris ! Elle prononca une incantation et un vent commença à tourner au milieu de la salle, soulevant les poussières tels une tornade et les projeta par les meurtrières de la salle.
Xanax : Voilà, un bon bain dans les douves leur fera le plus grand bien, et on aura tout notre temps pour finir ce qu'on à à faire.
Démone: Cool sympa, maintenant sors moi de là !

Xanax lança des couteaux cachés dans une petite boite de sa sacoche qui éventra les cadenas, puis ceux-ci tombèrent sur le sol, les cage étant désormais ouvertes.

Démone : Libre !!!! Et il est à moi !!!
Elle se précipita vers xanax en tendant les bras mais au dernier moment, l'esquiva et pris le fouet accroché à des arceaux derrière lui.
Xanax : Ok, cool ... , dit il ironiquement.
Xenas sauta de sa cage et Xanax la rattrapa délicatement et la posa sur le sol.
Xanax : Bon c'est pas tout mais faut retrouver les autres avant qu'il ne leur arrive des bricoles.
Démone : Attends, tu as droit à ta récompense avant !
Xanax : Ah bon, qu'est ce donc ?

Démone brandit le fouet et l’abattit sur Xanax. Un claquement strident se fit entendre.
Xanax : OUaiiiiiieeeee , mais ça fait mal !
Démone : hihihi
Xenas: Mais qu'est ce qu'il te prends, il vient de te sortir de là tout de même et tu le frappes ! non mais !
Démone : oh ca va, t 'inquiète pas il aurait son cadeau, dit elle, exhaltant un sourire laissant apparaitre ses crocs...

Xenas s'approchant de Xanax, encore exténué de la bagarre qui vint de se produire, l enlaca et lui fit un baiser sur la joue, puis ils partirent tout trois rejoindre les escaliers.

Belial : Alors mon fils qu'en dis-tu?
Eri : C'est que ...
Eri ne savais quoi faire, son esprit était égaré, il se rendait bien compte que Belial était son père et la mémoire lui revenait peu à peu, mais depuis lors il avait été un
humain comme les autres.
Belial : je vois !
Il arriva à proximité de Eri à une vitesse quasi subsonique et le frappa a la poitrine, le projettant sur le mur opposé. Eri heurta le mur et retomba lourdement sur le sol.
Fantom : Eri !!!
Belial : Ne t'inquiète pas gamin ! Il va bien je l ai juste aidé à se rappeller ...

En effet, le coup asséné par Belial avait peut-être blessé Eri, mais avait détruit le bouclier qui entourait Eri, un bouclier invisible mais qui retenait le démon en lui.
Eri se releva péniblement, des flammes commencèrent à rayonner de son corps et de ses yeux. Ses souvenirs étaient totalement revenus.

Eri : Plop papa ! Désolé d'être parti. Je sais pas ce qui m'as pris ...
Belial : Enfin te revoilà, malgré que tu ais encore cette enveloppe grotesque d'humain faiblard, je suis heureux de te revoir enfin.
Fantom : C'est quoi ce bordel ! Eri, qua fais tu ?
Eri : Ta gueule moucheron, je vais te broyer ainsi que tout les autres ici !
Eri s'approcha de son père et ils s'étreignirent.
Belial : Enfin !

Soudain Eri attrapa l'épée maudite de son père, la sorti de son foureau et lacéra son père à la poitrine. Belial tituba, la main sur la poitrine et le sang commençant à perl de la blessure.

BElial : quoi ? MAis que ...
Eri : J'ai peut être récupéré ma mémoire , mais toute ma mémoire et le pourquoi je suis parti et que je sois devenu humain !
BElial : Mais j ai détruit le sors qui bloquais ton âme ! Soit je vais te battre !
Fantom, dégainant son épée : Il ne combattra pas seul .

Une boule de feu traversa la salle, frolant Eri et Fantom et heurta Belial en pleine poitrine.

Démone, uneautre boule de feu à la main : On peut se joindre à la fête ?
Xenas : Et que ça aille vite, je veux sortir d'ici.
Xanax, exhaltant ses griffes : J en ai marre de prendre des coups alors autant les donner ...

Belial : Haha , je vois que tes amis sont de la partie, mais j'ai prévu le coup ! J'ai quelques amis qui vont venir !
Belial claqua des doigts et des rayons des ténèbres sortirent du plafond et s'écrasèrent devans chacun sauf Eri. Après que la brume noire disparu,
Chacun avait devans soi un combattant.

Belial : Eri, c'est entre toi et moi ! L'épée maudite disparu de la main d'eri et se rematérialisa dans celle de Belial.
Belial : Quand à vous vous affronterez vos opposés. Mouhahaha !

Eri se concentra et une hache maléfique gigantesque apparu dans sa main : Hé p'pa, tu vois je n ai pas tout oublier !
Eri se rua vers Belial et la bataille commenca.

BAtaille 2 : Xenas vs ObscurXenas
Xenas : Mais qu'est ce ?
ObscurXenas : Je suis ton opposé, une mage semi ange qui va te détruire démone !
Xenas : Mais comment ?
ObscurXenas : Belial nous as fait une proposition qu on ne peut refuser !
ObscurXenas se jetta sur Xenas

Bataille 3 : Démone vs Angelo
Démone : Oh un ange ! c'est mignion ! mais ce sera plus beau cramé. Et démone lança sa boule de feu vers son opposant.
Celui ci la détourna d'une main et la boula explosa sur un des pilone de la salle.
Angelo : Cela promet d'être interessant !

BAtaille 4 : Fantom vs Darkelf
Fantom : un archer ? en quoi est ce l opposé d un guerrier ?
Darkelf : Tu veux voir ?
Dark décocha une flèche que Fantom pu arreter avec son bouclier juste à temps.
Dark : essaye de m avoir en te protégeant, moi je t'aurais.

Bataille 5 : Xanax vs Tanker
Xanax : Un gros bourrin armé jusqu'au dent et blindé de partout ... ouep ça va pas être dur ^^" dit-il ironiquement.
Tanker : Le mysérable assassin que tu es n'as aucune chance !
Xanax : C'est ce que tu crois !
Xanax se faufilla a toute vitesse derrière le Tanker et sauta pour lui asséné ses griffes dans le creux du coup ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesseresuc

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 21
Localisation : france

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Dim 24 Juil - 20:00

il se mirent touse au combat, sans lacher prise...
puis il reflechirent touse " si c'est mon double devant moi alors forcement il as les meme point faible ke moi"
fantom, xenas,xanax et demone: Mais oui bien sur!
les 4 double: Quoi?

eri etait toujour dans son combat contre son pere, tout deux arretaient les coup de son adversaire...
puis eri toucha lavant bras de son pere...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 2:45

bataille 3 :

Les deux antagonistes se regardèrent, chacun d'eux poussant un petit rictus médisant envers l'autres.
Démone prit son élan, se propulsa vers Angelo, une boule de feu à chaque main.

Démone :Mange çà, crevard!

Angelo esquiva le coup en se penchant en arrière, éludant l'attaque, et quand démone arriva au-dessus de lui, il créa rapidement une boule de givre et la balança sur Démone à bout portant.
Démone, ayant pris le coup en pleine estomac, se vit propulsée avec force sur le plafond, qu'elle heurta durement avant de retomber sur le sol.

Angelo : Et oui contrairement à toi je suis rapide, tu vas vite rejoindre tes amis en enfer, morveuse!
Démone, se releva doucement, un mal d'estomac la taraudant suite au coup :Putain je vais te crever salaud !
Angelo :On a beau être des opposés, je trouve qu'on se ressemble toi et moi, surtout niveau caractère.
Démone :Ah oui !C'est ce qu'on va voir.

Démone déplia ses ailes et vola jusqu'à Angelo, le rasa de peu, pris de l'altitude, se retourna et envoya une salve de boule de feu. Mais malheureusement, Angelo ayant anticipé l'attaque,
avait déplié un bouclier de glace pour amortir les boules de feu.

Angelo: Pas mal, mais pas très réfléchis, petite idiote, je vais bien m'amuser!

Angelo déplia àson tour ses ailes et se rua sur démone, l'attrapa et lui dit tout bas : Encaisse-ça pour voir.
D'un mouvement tournoyant, il la projeta sur le sol et lui lança une vague de glace qui pétrifia Démone, se retrouvant prisonnière d'un cube de glace.

Angelo :Ahlàlà, c'était amusant ... Bon allons aidé les autres ...

Soudain, un petit crissement se fit entendre, Angelo se retourna et vit que les yeux de Démone était rouge et des flammes luisait à travers ses pupilles. La glace fondit rapidement et Démone, couverte d'eau, se releva et s'essuya le front.
Démone : tu sais mon gars, j'ai le sang chaud !Et je suis pleine de surprise !

Démone poussa un cris strident, exhibant ses crocs et ses ongles, prise par une espèce de furie meurtrière, elle se rua sur Angelo àune vitesse fulgurante. Angelone pu éviter le coup et les griffes de démone lacéra Angeloau visage et au torse.
Angelo tomba à la renversa, démone mis le pied sur son torse meurtri par les blessures et tendit les mains en l'air.

Démone,: Comme tu le dis si bien, encaisse celle-là !

Une boulede feu gigantesque apparu entre ses mains et fonça droit sur le visage de l'ange.

Angelo: Nannnnnnnnnnnnnnnnnnnn

Angelo se retrouva réduit en cendre en une fraction de seconde.
Démone :hihi, c'était fun !!! ^^

Démone regarda autours d'elle, la partie de la salle était en partie carbonisée et de l'eau recouvrait le sol. Elle eu un petit rire, approcha ses griffes de sa bouche et lécha le sang encore chaud de sa victime.

Démone: Hem, j'ai connu bien mieux, c'est décevant ! Puis elle se retourna, s'en allant retrouver ses amis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesseresuc

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 21
Localisation : france

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 2:54

Demone tenta de rejoindre fantom dans son combat mais elle fut bloquer, ne pouvant pu avancer, quelque chose bloquai

Demone: un bouclier invisible humm tres inteligent..
Fantom: Ne ten fait pa pour moi je gere.... Ohhhhh
Demone: attention!!
Fantom : Tes toi tu va me deconcentrer

demone partie un peu plu loin et s'assie dans un coin pour regarder le combat des autre aventurier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
findus

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 10:39

Belial: hé riri

eri: ....

*belial lui lance une sorte de block qu'eri atrape, ensuite ballance une boule de feux mineure (sur le block)*

le block rougit

rougit

quand apres un temps presque interminable.....

plop...

plop plop plop plop plop

belial: pop korn party? on les regarde et on se mare? comme la derniere foi que t'a ramener des copain commik a la maison?

eri: weee (rem: regarder les autre ce batre en rigolant Laughing , a eri, le vrai, c'est son fort. si si vraiment Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 11:04

De l’autre côté, la bataille faisait rage.

Fantom : Putain mais que puis je faire avec l’autre qui me canarde ! Je ne peux même pas le voir pour lui foncer dessus sans qu’il m’attaque et le temps que je me protège, il a disparu, pensait-il.
Darkelf : Et quoi t’arrives pas à suivre ? Bon, le combat devient lassant alors ôte ton bouclier et laisse toi pourfendre par mes flêches !
Fantom : Alors là jamais !
Darkelf : Très bien tu m’obliges à utiliser les grands moyens!

Darkelf prit dans son carquois une flèche avec une petite balle fixée au bout.
Fantom : Qu’est ce …
La flèche parti à vive allure et toucha le bouclier, une violente explosion survient, réduisant le bouclier en charpies et brulant une partie de son bras. Il ne lui restait en mais que les anses du bouclier en fer, encore brulante avec quelques morceaux de bois pendouillant mollement dans le vide, encore fumant.
Fantom : Et merde, mon bouclier …
Darkelf : Règle n°1 au combat, ne quitte pas ton adversaire des yeux, dit il en décochant une flèche avec une boucle d’une couleur vert foncé.
La flèche toucha Fantom au torse, il se croyait déjà perdu car la flèche allait le traverser, mais la boule verte explosa et un nuage de poison enveloppa Fantom. Il se mit à tousser, tituba, posa un genou au sol et des sueurs froides et un mal de tête apparurent.
Darkelf : Ne t’inquiète pas, tu mettras du temps à mourir avec ça, mais c’est pour que j’aille le temps de m’amuser un peu et t’achever à bout portant, Hihihjihihi…
Darkelf sorti cette fois une flèche qui laissait une onde noire derrière son passage.
Darkelf : Ne t’inquiète pas tu vas aimer ça, c’est ma toute dernière création, une flèche imbibé de flamme du chaos, ça peut détruire en une fraction de seconde n’importe quoi !
Darkelf s’approcha lentement de fantom, le mis en joue, puis dit : « un dernier mot »
Fantom : Je … mange…. ça ….
Fantom se releva d’un bout tel un félin, sorti sa dague de son fourreau et transperça la nuque de Darkelf, ce dernier mourut avec un air surpris figé à jamais sur son visage, s’étouffant lentement avec son propre sang coulant dans sa gorge. Fantom tituba, et tomba à nouveau au sol, fiévreux, à côté du corps ensanglanté et sans vie de l’archer émérite.
La barrière se brisa.
Démone accourut auprès de Fantom et voulais le soigner, mais hélas elle n’y connaissait rien en poison.
Que faire ? Je sais, pense-t-elle. Elle le traina près de la zone de combat de Xanax et lui cria : Xanax : Bouge toi le cul d’en finir avec cette grosse boule et ramène-toi vite, Fantom est empoisonné.


Bataille 5 : Xanax vs Tanker
Les griffes de Xanax heurtèrent l’armure de Tanker, mais ne l’égratignèrent même pas.

Tanker : Héhé tu ne crois quand même pas que tes breloques vont entailler ma belle armure ! Elle est indestructible, je l’ai forgée moi-même.
Xanax : Et merde … Mais t’inquiète pas pour ça, mes griffes recèlent de grands pouvoir que tu ne sais point. Ne me sous-estime pas.
Tanker : Je vais t’écraser tel le petit scarabée que tu est ! Mouahaha
Tanker sorti un javelin de 3m et le lança avec force vers Xanax, qui l’esquiva avec habilité.
Xanax : Mouai pas mal, mais qu’est ce que t’es lent.
Xanax, courant à toute allure vers Tanker, feinta à gauche, et reparti a droite, prenant appuie sur sa jambe, se propulsa au niveau de la gorge et tenta de la couper. Mais Ses griffes rayèrent à peine le peinture.
Tanker : Je suis peut être lent, mais juste assez pour t’avoir et puis mon armure fera le reste.
Tanker attrapa Xanax par le torse, la main du géant pouvait envelopper le buste entier de Xanax. Il serra son étreinte un peu, histoire de le broyer et le lança vers le plus proche pilonne. Xanax passa même à travers le pilone t ellement le géant avait de la force.

Xanax : Fait chier, ce gars est con comme un balais, lent et pourtant avec sa taille et sa force, il rivalise avec moi.
Soudain, Xanax entendit une voix, c’était démone : Bouge toi le cul vite, il va mourir Xanax !
Xanax réfléchis 30 secondes et soudain l’idée lui vint : Allons-y pour ça !
Tanker : Abandonne et je te ferais pas trop mal petit scarabée, mouhahaha.
Xanax : Ah oui, et l’as-tu vu venir celle là ? Malgré la douleur du choc précédent, Xanax couraient toujours tel un guépard et avec agilité, il sauta sur le buste Tanker et griffa son armure sur tout le long, faisant le tour de son enemi avec agilité. Mais Tanker pris un des morceaux du pilonne et, faisant un mouvement circulaire, chopa Xanax et le projeta contre le bouclier magique.

Démone : Xanax ! Ne meurt pas maintenant, je ne t’ai toujours pas donné ta surprise !
Xanax, se relevant péniblement, balbutia : je …. n’en ai … pas…. l intention.

Xanax se remis sur ses pieds et avança lentement vers tanker, titubant à chaque pas.
Tanker : Tu vois microbe imberbe, tu ne peux rien contre moi !
Xanax : Ah oui regarde ton armure !
Tanker baissa les yeux mais ne vit que des griffes faire le tour et des dessins sur le pourtour de son armure.
Tanker : Et quoi, un peu de polish et on y verra rien ! Mais attend ….
Les griffes se mirent à briller d’une couleur jaune orangé, car les griffes dessinaient en fait des glyphes.
Xanax : Incantation : Fissure du temps !
L’armure devient noire, les fentes rougeatre et l’armure implosa, brisant l’armure en une dizaine de morceaux
Xanax : Et voilà ce que j’en fais de ton armure ! Branleur. C’est pas la taille qui fait tout.
Tanker : N’en sois pas si sur ! Ce n’est pas fini …

Tanker se dressait toujours là debout sur ses pieds les morceaux d’armures tombant peu à peu avec fracas sur le sol. Chaque morceaux de l’armure pesaient au moins 100 kilos.
Tanker : Et oui, mon armure était réputée indestructible, mais pas pour le temps. Mais elle me donnait une résistance quasi illimitée. Mais me freinait car très lourde, c’est maintenant qu’on rigole.
Xanax : oups …

Tanker courrait maintenant à vive allure sans son armure. Il fonça sur Xanax et lui asséna un coup violent. Xanax eu juste le temps de mettre ses griffes en croix pour encaisser le coup avec moindre mal mais celui-ci était rapide et puissant, le projetant avec force en arrière. Tanker se redressa, la main saignant un peu car griffées par les lames de Xanax.
Tanker : La douleur n’est qu’un illusion mon petit… Mouhaha
Xanax : Bon s’en ai fini du combat, allez, salut !
Tanker : Quoi ? petit prétencieux ! Comme oses-tu ?
Xanax : Moi comparé à toi je réfléchis ... Je savais que tu allais m’attaquer de telle manière, alors j’ai ensorcelé mes griffes avant que tu frappes, me prendre le coup sans l’esquiver était juste un appât… Malgré mes blessures je reste le plus rapide … Incantation : Règne de la nature !

Des pousses et des lianes sortirent de la plaie à la main du géant et commencèrent à entourer son bras, le serrant et le lacérant de toute part …
Tanker : Quoi ? Non ce n’est pas possible ! Non, je ne dois pas perdre !!!!
Xanax : Si tu ne connais pas la magie tu te tais et tu ne fais pas le malin !
Tanker fonça sur Xanax, le bras transformé en grande branche, mais au moment ou il arriva à portée, des branche sorti de sa main et se fixa au sol tels des racines, les lianes continuèrent à l’entouré de toute part, le fixant au sol et l’étripant …
Quelques minutes après, le corps de Tanker était devenu un gigantesque arbre …. La barrière magique céda…

Xanax accouru auprès de Fantom et l’observa, tentant de découvrir quel poison avait été utilisé.
Démone : Putain, ça faisait flippé ton sort pour le transformer en arbre, tu fais vraiment peur !
Xanax : Je sais … Bon je m’occupe de lui, va voir comment les deux autres se débrouillent…


Bataille 2 : Xenas vs ObscurXenas
Xenas : Alors comme ça tu es mon double maléfique ?
ObscurXenas : Oui, j’ai été crée par Belial pour t’affronter personnellement, car personne ne te ressemblait et ne t’opposait, tu as de grande facultés et tu ne le sais pas, moi je les ai apprises ! Et je vais montrer à Papa (Belial) que Il n’a plus besoin de son maudit rejeton et surtout pas sa misérable fille en prime, il m’a moi !!!
ObscurXenas dans un accès de rage lança un rayon lumineux en direction de Xenas, mais manquant de précision, il heurta le sol à ses pieds, secouant la salle. Xenas tomba sous l’effet de la secousse et du choc du laser. Un léger nuage de poussières se dissipa vite.

ObscurXenas : Zut je manque encore de pratique ! Mais j’en ai pas besoin pour te détruire, tu as fait du mal à mon papa ! Dit-elle les yeux embués de larmes.
Xenas : Arrête on est pas obligé de se battre !
ObscurXenas : Meurts !!!!! Obscurxenas se lança sur Xenas, lui frappa la ventre et la tête à coup de poings.

Xenas : arrete ! dit elle, elle se protégeait avec ses bras, mais après peu, elle joignit ses mains et incanta.
Une petit tourbillon de vent apparut et projeta ObscurXenas en l’air, puis elle retomba lourdement sur le sol !
Obscur : Ce n’est pas fini !
Elle se releva et couru vers Xenas.
Xenas : je suis désolé !!
Xenas brandit ses mains en l’air, dessina des cercles et puis abaissa ses bras avec force. Une lame magique telle une onde de choc traversa l’espace entre les deux opposants et déchiqueta Obscur sur toute sa hauteur.
ObscurXenas : Je …. Je …. Dit-elle , les mains et le corps crispé, une longue cicatrice parcourait son corps de l’oreille droite à la base de la hanche gauche , les yeux commençant à révulsé.


Démone : Qui assistais à la scène : Trop forte Waouu !
Xanax revint avec Fantom qui titubait, appuyer sur son épaule. Xanax : Voilà il sera sur pied vite fait, le temps que l’antidote fasse effet.
Démone : Bon allons voir Eri !
Xanax : Non !
Démone : Pourquoi ?
Xanax : Ce n’est pas fini !
Xenas et Démone : hein ???
Xanax : Cette chose est toujours là et regarde la barrière est elle aussi toujours là !

Soudain, Xenas se retournant, elle vit Obscur Xenas, le corps encore déchiqueter et crispé. Une sourire en quoi apparu et un rictus strident sorti de sa bouche immobile. Les yeux d’obscurXenas s’était immobilisé et tourné subitement vers Xenas, lançant un regard de fou !
???: Gniiihihihihahaha ! Alors comme ça tu veux voir ma vraie forme ! Soit !
Une créature monstrueuse sorti de l’enveloppe d’obscurXenas en la déchiquetant, revelant un démon cornu avec des ailes, un regard noir, des dents acérées comme des rasoirs qui laissaient échapper de la bave immonde, une épine dorsale recouverte de pointes empoisonnées et une queue pointue avec une lame en chitine au bout.
??? : Mouhaha me voilà, je Suis Hijime ! Fille de Belial, et je vais faire qu’une bouchée de toi !
Hijime cria vers Xenas et se rua dessus. L’attrapa, la souleva du sol, la griffa au torse et la jeta par terre. Puis se souleva dans les aires et cracha une boule de feu en sa direction. Xenas l’a pris de plein fouet et se retrouva à terre, le dos appuyer sur le bouclier magique à quelques centimètres de ses amis.

Démone , Xanax et Fantom : Xénas !!!!!
La succube Hijime s’approcha se Xenas, mis le pieds sur son bras e s’approcha d’elle, levant la main…
Hijime : Héhé, tu es faible ! Et moi j’ai les mêmes pouvoirs que papa !
Hijime matérialisa une lance maudite dans sa main.
Hijime : C’est la fin … Dit-elle en assénant son coup.

Démone : Nonnnnnnnnnn
Xanax : J’ai une idée, attend, tu te souvint quand elle avait le collier maléfique, elle disait : personne ne m’aime, je Sais !!!
Démone, Xanax et Fantom : Xenas, on t’aimeee !!!!!
Xenas, soudainement ouvrit les yeux, rayonnant d’un bleu azur flamboyant. Des flammes apparurent sur son corps, et une lame de feu stoppa la lance et projeta la succube dans les airs.
Xenas , dans un état second : Mes amis sont là pour moi … je dois pas les decevoir !
Hijime : Tu vas mourir
Xenas, d’un leger mouvement de la main, créa un tourbillon de flammes bleutés qui enveloppa la succube. Des cris de douleurs jaillirent de la boule de feu, puis celle-ci implosa. Réduisant le succube en poussière carbonisée.
Puis Xenas perdit conscience et tomba lentement sur le sol. La barrière était brisée …

Les quatres héros, après avoir récupéré Xenas, allèrent vers le lieu de la dernière bataille.

Eri était là brandissant sa gigantesque hache du chaos et frappant de toute ses force Belial, qui se battait avec son épée maléfique du chaos.

Belial : Et bien mon fils ; Tu te bats bien, m’ais c’est moi et ton stupide maitre d’arme qui t’avons tout appris . Tu ne peux rien contre moi !! Mouhahaha
Eri : Tu crois vraiment, esquive ça !
Eri lança sa hache en l’air, Belial fixa la hache, Eri en profita se faufilla derrière Belial en une fraction de seconde, fit réapparaitre la hache dans sa main et frappa Belial dans le dos.
Belial : Ahhhh , sale chien ! Qu’est ce que cette technique ?
Eri : tu sais, les maitres d’armes humains sont de fins tacticiens et pas seulement la force brute ! Je vais t’apprendre un truc ! Règle n°1 : On quitte pas son adversaire des yeux !
Belial : Tu crois vraiment que ça va faire l’affaire ? Laisse moi rire !
Eri : Règle n°2, on ne sous estime pas son adversaire ! Eri se glissa en esquivant les coup de Belial et lacéra la jambe de son père qui tomba à genou.
Eri : Règle n°3 , s’attendre à toute éventualité, Il leva sa hache et alla l’abattre sur Belial.
Mais un mur de feu apparu et Belial disparu comme par magie.

Eri : Revient Papa, j’en ai pas fini.
La barrière se dissipa.

Nos héros se retrouvèrent…
Xanax : Ou est il ?
Eri : Je ne sais pas …
Démone : Oh nul ! Quel chiard ton père, sans t’offenser.
Eri : pas de soucis.

Soudain un vieil homme trapu se présenta à eux …
Vieil homme : Bien le boujour, je suis Nestor, le serviteur de Belial , il m’envoie pour deux choses, la première étant un message et la deuxième vous le verrez bien !
Eri : Parle ! Nous t’écoutons langue de vipère !
Vieil Homme : Héhé, pas de fougue fils du maître ; le message est le suivant : Belial est content de ses combats et en a appris beaucoup sur vous, mais il a du travail a faire et désire une dernière chose…
Xanax : Laquelle ?
Vieil homme : Il veut vous faire passer un dernier test pour vous observer.
Démone : Quoi ? il nous prends pour des animaux de zoo ou quoi ?
Vieil homme : le test sera de me battre !
Eri ayant pris les devant asséna un coup de hache vers le vieil homme, qui l’arrêta d’une main sans sourciller, sous le regard ébahi des autres.
Vieil homme : MMhhhh interessant, pas mal pas mal, je le note dans mon rapport…
L’homme repoussa la hache et frappa Eri de son poings, la puissance était telle que Eri traversa toute la salle et s’écrasa dans le mur.
Xenas : Papa !!!!!!!
Fantom : Fils de p***, Fantom brandit son épée et couru vers le vieil homme, il tenta tant bien que mal à le toucher mais en vain, le vieile homme était rapide et esquivait les coups avec habilité.
Vieil Homme : Héhé, pas mal, mais trop lent.
Le vieil homme frappa de la paume de la main le torse de Fantom qui fit le même vol que Eri et s’écrasa sur le mur à l opposé de celui d’Eri.
Démone : Sans est trop … Elle prépara une boule de feu et la lança.
Le vieil homme saisit la boule et l’éteignit dans le creux de sa main.
Démone : Mais c’est pas vrai !
Vieil homme : Magie de feu et démon ? Bien , bien.
A son tour l’homme créa une boule de feu et la lança avec rapidité sur Démone qui la pris en pleine poitrine et s’écrase sur un pilonne, laissant un joli cratère.
Xenas : Non ! Mes amis ! Des flammes bleutées apparaissaient autours de Xenas, mais le vieil homme anticipa les effets car il avait assisté à la scène et lanca une vague d’ombre sur Xenas qui fit le même saut que les autres.
Vieil homme se tournant vers Xanax , lui sourit : Il ne reste plus que toi.
Xanax : Je vais pas foncer tête baisser, je ne vais pas non plus me dévoiler !
Vieile homme : Je t’ai déjà observé à l’époque, car j’observe tout le monde qui mérite mon attention, et tu en fais partie. Mais bon, soit tu me l’apprends, soit tu meurs !
Xanax : faisons ainsi alors.
Avec rapidité, Xanax couru vers l’homme et lacéra sa hanche. Mais hélas , a part une petite égratignure, le sang ne coulais pas .

Vieile homme : Enfin tu devient raisonnable ! Et quelle rapidité, je t’en félicite.
Il apposa ses mains sur les épaules de Xanax et une décharge électrique foudroya Xanax, qui fut projeté à son tour.
Vieil Homme : Haha trop facile… test concluant je crois.

Soudain, une hache faite d’ombre traversa la salle et s’encastra dans le crane du vieil homme.
Eri, les yeux et les mains flamboyants : Le test n est pas fini … Cerberus.
Vieil homme : Ha tu te souviens de moi ! Fort bien, je peux reprendre ma forme originelle !
Cerberus déchiqueta son enveloppa à apparence humaine et révéla la bête en lui. Un cerbère, gardien des enfers et du royaume de Belial, le toutou de Belial trônait devant les aventuriers mal en point. Un chien à trois têtes immenses, prenant quasi toute la salle, faisant 15 m de long sur 8 de hauts, avec des dents aiguisées aussi longue qu’un bras. Les héros se rassemblèrent devant la bête se préparant au combat.
Cerberus : Il est temps de passer à la phase finale du test, votre mort !!

L’énorme chien attaqua les jeunes héros.
Eri : Dispersez-vous ! Chacun doit prendre une partie et faites gaffe aux têtes.
Xanax, le plus rapide et agile, couru vers sa patte, l’escalada et arrivé sur son dos, couru vers une des tête. Il sauta en l’air voulant asséner un coup envers la tête droite de l’animal, mais Cerberus avait anticipé en sentant les pas sur son dos et sa gueule heurta Xanax. Qui vola et s’écrasa au pied du mur le plus éloigné…
Xanax : Et merde ! dit-il n se tenant la poitrine, une des dents du chien s’était planté dans sa poitrine et il se vidait de son sang …
Fantom et Eri attaquaient de concert la tête du milieu, esquivant les attaques et attaquant dès que possible, mais la bête avait la peau dure.
Fantom : Ca ne sert à rien !
Eri : Viser les yeux et les tendons, ce sont les parties les plus fragiles !!
Xenas, Démone et Fantom : Compris !
Xenas courut vers la patte pendant que démone attaquait à coup de boules de feu la tête du chien. Soudain une des boules atteint les yeux du clebs. Le rendant aveugle.
Démone :Oh ouaiiiiii !
Mais le chien donna un coup de tête a Démone, mais sans trop de dommage.
Démone : Mais comment ?
Eri : Cette tête là est peut etre aveugle, mais il peu toujours sentir et les autres têtes voient pour elle !
Démone : Et chier.

Xenas, quant à elle, s’était faufiller sous le chien massif et était prêt d’une des pattes.
Xenas : Incantation, Lame de vents !
L’air sifflait et lacéra la patte du chien, qui tituba et sa patte céda. Xenas avait éviter la masse de la bete de justesse.
Eri : Le combat dure de trop , où est Xanax ?
Démone pris de l’altitude et regarda dans la salle… Oh mon dieu, il est là et est blessé !
Eri : Va vite voir et revient !

Démone s’approcha de Xanax, mourrant.
Démone : Non tu vas pas mourir !
Xanax : Ca en a tout l’air haha … theu theu …
Démone : J’ai encore mon cadeau à t’offrir !
Xanax : C’est plus trop le moment tu sais, vas aider les autres !
Démone : Ca va faire mal !
Elle saisit Xanax et l’amena contre elle, ses crocs acérés plongea dans le cou de Xanax.
Xanax : haaaaa …
Démone, après avoir sucer un peu de sang et injecter son poison : Tu vas avoir mal comme si tu mourrais, mais tu vas vibre.
Elle s’envola et retourna auprès des autres, ça a bon gout, pensa-t-elle.
Xanax se tordit de douleur, le poison le brulait de l intérieur et la douleur des blessures était insoutenable. Il se crispa, se raidit, pris de convulsions puis plus rien, le cœur ne battait plus et Xanax gisait là, inerte parmi les éboulis et les morceaux de briques.
Démone : Va falloir attendre !
Xenas : Tu lui as fait quoi ?
Démone : je lui ai sauvé la vie !
Eri : Arretez les pipelettes et battez vous !

Fantom couru vers Démone : Enmène moi sur une des têtes !
Démone plongea, attrapa Fantom et le souleva dans les airs. Elle virevolta et le posa direct sur le museau de la bête qui gigotais pour se débarrasser du parasite.
Fantom anticipa le tremblement et sauta, il atterrit la lame en avant droit dans l’œil de la bête et de sa main droite, frappa de toute ses force l’œil gauche.
La deuxième tête était affaiblie.
Cerberus : Pas mal du tout jeune aventurier, mais ce n’est point fini ! Hélas pour vous la dernière est la principale et la plus forte.
Eri : Ah oui ? Eri couru vers la dépouille de Darkelf , saisit son arc, attrapa une flèche au hasard et tira vers la tête. La flèche arriva bien à destination et une explosion encadra la tête du chien de garde.
Mais la fumée se dissipa et la tête était toujours niquel !
Cerbère : mouhahaha
Le cerbère balaya les 4 héros de la patte , les écrasant en dessous !
Cerberus : C’est la fin ! mouahahaha !

Soudain, une ombre jaillit de nulle part et arriva sur le museau de la dernière tête, un cri se fit entendre, le chien avait désormais les yeux crever !

Démone : mais qu’est ce ?
Un étrange individu arriva à côté d’eux pendant que le chien agonissait d’avoir perdu la vue.
Ce n’était autre que Xanax qui avait achevé sa transformation en démon, des ailes lui avait poussées ainsi que des crocs et de petites griffes sous ses griffes en acier trempés.
Démone : Oh qu’il est beau le démon !
Xenas : Xanax ?
Xanax : oui c’est moi. Mais pas le temps de faire les présentations, d’abord on l’achève !
Xenas : papa j’ai une idée ! Démon, Xanax, enmenez nous là haut !
Xanax et Démone s’exécuta . Arrivé sur le dos du chien, Xenas pris Eri par les mains et lui dit : Concentre-toi j’ai une idée !
Père et filles s’enveloppèrent de flammes, puis se mirent à flotter dans les airs , tournoyant doucement. Leur bras se levèrent.
Cerberus : Ce n’est pas fini : mouhahahaha, je vous sent toujours
Xenas et Eri : Incantation ! Tourmente du feu du chaos !

Un éclair de feu rouge et bleu traversa le toit de las salle et s’écrase entre Xenas et eri direct dans l’échine du chien, le tuant direct en le brulant entièrement de flammes que même un chien des enfers ne peux survivre à.
Fantom : Ca y est, c’en est fini …







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesseresuc

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 21
Localisation : france

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 13:17

demone et xanax se posa a terre voyant la fin de la scene, demone fixai xanax kil ui declina un sourir..
xanax: merci de m'avoir sauver
demone tenta de lui repondre derien mais ses parole etait recouvert par une enorme explosion
fantom: il a exploser ....
les 5 aventurier se rejoignirent
xenas: xanax qu'est ce qu'elle ta fait, tu es un....
fantom et eri: demon...
xenas, eri et fantom regarderent demone
demone : il etait souffrant, sur le point de mourir je te les dis eri je n'est fait que le sauver..
xanax: et je t'en remercie sans toi je serait deja mort " il lui declina a nouveau un sourir"
demone: bon et bien on a pa fini c'est moi qui vous le dis
eri: on doit en finir avec lui!
xenas: lui?
fantom: belial....
xenas fremit en entendant ce prenom
xanax: tres bien! avec demone, on va survoler les alentour pour examiner la où il peu se trouver
demone: avec plaisir " demone deguena son fouet et le laissa fouetter le sol" hihihi nn bon aller on arrete de rigoler c'est du serieu
fantom: et c'est toi qui dit sa laiss emoi rire
xenas donna une petite clack dan la tete a fantom qui supri la fixa
eri: bon xanax, demone allez y, pas de temp a perdre quand a nous on ce disperce , fantom toi tu vas la bas, xenas là et moi ici
xanax et demone se mir au vole ils prirent tout d'eux une direction et ce rejoignit dan une enorme salle, ils se faisaient discret.... O n pouvait y voir une longue table, summerger de fruit, de viande, de toute nourirture qu'ils ne pouvait exister, dans chaque coin de la salle ce tenaient des serviteur qui attendaient Belial, les porte ce fit entendre, un claquement si fort que demone ce crispa...
xanax: ça va??
demone: ten fait pas pour moi.. " en lui souriant"
les porte souvrirent, on entendait les pas de belial, des pas lourd...
Ils arriva dans la salle et se mit en direction d'un grand siege, il pris place..
demone: que va-t-il faire "dit-elle en chuchotant
xanax: je ne sais pas mais on devrait filer et prevenir les autres..
Les deux aventuriers ce mirent au vole et croisa fantom qui etait dans une salle remplie d'arme, les deux avanturier retomba au sol
demone: qu'est ce que tu fait fantom
fantom sursauta
fantom: et bien pendant le combat j'ai perdu mon bouclier alors j'en cherche un autre.... Ah trouver
il brendit un bouclier vetu de velour...d'acier...
demone: bon depeche toi, on a trouver belial, pas de temp a perdre..
fantom: quoi! tu orait pu le dire avant
xanax attrapa fantom, demone et lui ce mirent a voler pour retrouver xenas
demone attend moi ici...
demone descendis en direction de xenas.. qui ce retourna sous le bruit des batement d'elle
demone attrapa les bras a xenas pour monter en altidude et rejoignit xanax
xanax: bon eri maintenant...
les 4 aventuriers survolerent toute les salle mais eri etait introuvable
xenas: où est mon papa
fantom: je ne sais pas ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 14:38

Puis un Miracle sort de nul part . une grande lummier sort qui aveuglais tous le monde

Fantom : c 'est quoi se bordel ?

Xena : ah mes yeux Mad



Revenir en haut Aller en bas
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 18:06

Les aventuriers, aveuglés par cette étrange lumière, se tenaient les yeux entre leurs mains. Pue après que les effets aveuglants furent dissipés, ils les rouvrirent et virent Eri, se tenant débout devant eux.
Xenas : Papa ?
Eri : Plop les amis, désolé de m’être absenté, je me suis téléporter dans mon ancienne chambre, là j’y ait retrouvé du matos que j’avais laissé sur place avant de fuir, je me doutais que je reviendrais ici un de ces jours.
Fantom : Moi j’ai été faire mes emplettes à l’armurerie.
Démone et Xanax : Nous nous avons visité les lieux et avons trouvé où se planque Belial, il se trouve dans la salle de bal, attablé avec des invités et ses serviteurs.
Eri : Très bien allons-y ! Démone et Xanax, emporté Xenas et Fantom, moi j’y vais par téléportation. En ces lieux, nous les descendants de Belial pouvons le faire pour aller plus vite. On se retrouve sur l’alcôve qui surplombe la salle.
Après acquiescement du groupe, ils se mirent en route, Eri se téléporta dans une colonne de feu et les deux démons prirent leur envol, prenant Xenas et Fantom comme passagers. Après quelques minutes de vols, les aventuriers se retrouvèrent sur l’alcôve.
Eri : Faites silence, il faut savoir ce qui se trame ici !

En contrebas, Belial faisait un festin avec ses serviteurs et ses généraux.
Belial : Mes amis, notre plan de conquête se débrouille à merveille ! Le seigneur noir Thalos continue le plan d’invasion à merveille. Et mon fils se trouve actuellement au sein du château et sera bientôt sous mon jouc.
Cerberus : Maître, voilà mon rapport sur ton fils et ses amis.
Belial : Bien, bien … fort bien… Et le combat, comment s’est-il passé ? J’ai dû te ressuscité mon fidèle serviteur.
Cerberus : Ils sont forts très forts ! Et plein de surprises, un des misérables humains s’est changé en démon en plein milieu du combat et m’a fort surpris, il a même réussi à me crever les yeux de ma tête principale. Et merci maître de porter importance à ma présence à vos côtés.
Belial : Interessant … Mais de rien voyons, depuis le temps que tu es à mes côtés et j’a toujours besoin de toi.
Cerberus : C’est trop d honneurs maitre !
Belial : Soit, soit ! Belial se leva : Mes amis, festoyons jusqu'à plus soif, demain les vrais batailles pour conquérir les terres du dessus commencerons !
L’assemblée : Ouaiii !

Eri : Ca promet de devenir intéressent pour nous aussi. Va falloir agir, et vite !
Xenas : Les gars, on a un souci!
Nos héros se retournèrent et virent Xanax, tremblant, se tenant la gorge.
Xenas : Xanax ! Que se passe-t-il ?
Xanax : Je … j’ai mal … j’ai soif … j’ai besoin de sang … , ses yeux commencèrent a s’exorbiter, ses mains se crispèrent, ses muscles se tendirent, une envie irrésistible le tenaillait.
Démone, saisissant Xanax : Calme toi, tu n’es pas encore habitué à ta nouvelle condition de démon. Ca va passer et tu t’y feras, mais calme-toi !
Xanax : Je peux pas , je dois boire …
Xanax se releva et sauta, deploya ses ailes et fonça, mais démone avait pris le pas et le rattrapa, l’agrippa et le ramena de force sur l’alcôve malgré ses mouvements pour avancer.
Fantom : Mais t’es malade, tu vas nous faire tuer contre tout ses démons !
Démone attrapa Xanax, le serra contre elle, pris sa tête et l’approcha de son épaule.
Démone : Mords-moi et bois, ta soif se calmera…
Xanax : Je ne dois pas, tu m’as sauvé …
Démone : Fais-le, cela ne me fera rien !

Xanax, sous ses pulsions de sang, mordit Démone et suça le sang, celui-ci était chaud et sucrer. Sa soif fut vite appaisée.
Xanax, deux petits flots de sang coulant le long de ses lèvres : Je suis désolé …
Démone : Ce n’est pas grave, ça va passer…
Ils échangèrent un petit sourire.

Eri : Bon après cette petite interlude fort sympathique, il est temps de quitter cette salle et prévoir pour la suite à venir. Retrouvez-moi à l’étage, il devrait être désert à ce moment, et tous les convives ont l’air occupé.
Les aventuriers se mirent en route et quelques instants plus tard, arrivèrent à destination.
Eri : Bien, tout le monde est là ? Bon, on va aller dans ma chambre, là on se rééquipe et on prépare un plan !
Ils entrèrent à travers une porte à l’aspect imposant, l’intérieur Eri fit une incantation et une porte spectrale apparu du sol.
Eri : Voilà la salle ou je stock tout ce que je trouve, entrons !
Fantom : Oh putain ! Mais c’est la caverne d’Ali Baba ici !
Xenas : Tout ça est à toi papa ?
Eri : Oui j’ai tout ramassé dans la salle des armes, lors de guerre que mon père à fait, des armes de chevaliers déchus etc … Y a de tout pour tout les gouts, servez-vous !
Nos héros commencèrent à farfouiller dans tout les recoins de la salle, une salle aussi grande qu’un stade de joute dont tout les murs, armoires, étagères et tables était recouvertes d’armes, d’armures, d’amulettes et de bijoux divers.
Fantom choisit une épée bâtarde, un bouclier enchanté et un carquois avec des carreaux et une arbalète, ils pris une armure en côte de maille elfique et des bottes de déplacement rapide.
Fantom : Maintenant je crains plus les archers !
Démone : Oh, je veux ça ! Non ça ! Ah non non !... Oh je sais plus où donner de la tête.
Démone prit un nouveau fouet, un nouveau loup pour assortir à sa nouvelle robe qui résistait à la magie d’eau et de gel. Démone : Marre de me faire refroidir mes ardeurs !
Xanax : hmmmm tout ça me semble bien !
Xanax choisit de toutes toutes nouvelles griffes, car les siennes s’usaient et ont été abimées suite au combat avec Tanker. Il trouva une armure en lattes métalliques sertie de piques pour couvrir ses ailes et une nouvelle toge pour pouvoir cacher ses effets à l’intérieur.
Xanax : Qu’ils viennent je les attends !
Xenas : C’est beau tout ça ? Dis papa, je peux prendre ça ?
Eri : Fais-toi plaisir !
Xenas prit des bracelets étincelants qui l’emplissait d’une force inconnue, choisit de nouveau vêtement car les siens commençais à se déchirer et les flammes qu’elle produisait en combat risquaient de les dégrader assez vite, ainsi qu’un bâton de mage serti d’un rubis flamboyant.
Xenas : Hihi, je suis mignionne ainsi !
Eri : Moi j’ai déjà pris ce qu’il me fallait, mais j’ai tout ranger dans mon vortex spectral qui me permet d’invoqué mes armes en combat.
Eri avait pris toutes ses armes de batailles maléfique, avait réparé son armure et avait pris de l’équipement supplémentaire au cas où !
Eri : Mes amis, il est temps, on va casser du démon !

Xanax s’approchant de démone : Il ne parle pas de nous j’espère, parce que franchement, il me fait peur là.
Démone : Non non, t’inquiète ! Du moins, je l’espère aussi …

Nos héros redescendirent à la salle de bal, pour retourner épier la fête dans le but de gruger plus d’informations.
Belial : Ah mes amis, il se fait tard, je dois me retirer dans mes appartements et vous laisser, la bataille commence tôt demain, reposez-vous et soyez en forme.
L’assemblée : Oui maitre !
Belial quitta la salle de la même manière qu’Eri pouvait se téléporter. L’assemblée commença à se vider et seul quelques généraux un peu saouls restèrent sur place.
Eri : Voilà par où on commence, un petit massacre parmi les généraux.
Xenas : Mais papa, ils sont morts saouls. C’est pas très respectable !
Eri : Crois moi, les généraux sont redoutables et encore plus que Cerberus, alors chaque occasion est à prendre … Ceux-là en moins sera déjà un grand pas … De plus, après les généraux, nous avons les 6 seigneurs noirs à battre et ceux-là sont extrêmement puissants.
Xanax : Qui sont-ils ?
Eri : Il y a Thalos, le plus fort de tous, ils maitrisent de la magie de mort d’une puissance phénoménale, tout le monde le crains, ensuite nous avons Havoc, c’est le seigneur en chef des généraux, il n’est pas le plus fort, mais il peut invoquer une armée de démons à ses côté en une fraction de seconde. Ensuite, nous trouvons Rahès, seigneur des squelettes, un nécromancien qui lui aussi invoque des squelettes et autres monstres morts-vivants. Ensuite Azrael, un ange déchu qui est venu rejoindre le camp des démons pour se venger du royaume du Ciel, il utilise une puissante magie divine mêlée à des pouvoirs obscurs. Minastoth, un orque géant qui a une force si exceptionnelle que la terre tremble sous ses coups. Et le Dernier, Septindus, une mage puissant qui utilise l’alchimie pour crée de nouvelles armes. C’était mon ami autrefois, peut être pourra-t-il nous rejoindre.
Xanax : Reçu …
Démone : Bon on s’occupe d’eux ?
Fantom : pas de quartier !
Nos héros bondirent de l’alcôve et atterrirent sur la table, écrasant quelques restes de nourriture sur la table et se ruèrent vers les généraux encore trop occupés à boire qu’à remarquer leur présence.
Fantom versa le premier sang, un des généraux étant en train de boire à gorge déployée, il n’eut qu’à trancher sa tête qui roula sur le sol, du vin coulant des orifices de son crâne.
Démone : Hihi ! Ca va être drôle !
Elle créa un boule de feu concentrée et la balança dans le bide d’un des généraux, l’envoyant s’étaler sur le mur d’en face et se consumer, ne restant qu’un petit tas de cendres encore fumantes.
Xenas arriva nez-à-nez avec un général : Coucou !
Général : Hein ?
Xenas pointa son bâton sur la tête du général et après une inaudible incantation, sa tête implosa. Le corps étêté tituba et tomba mollement sur le sol, tout disloqué.
Xanax s’approcha derrière un des généraux, lui tapota l’épaule et repartit derrière son dos quand il se retournait. Le général, l’air ahuri, ne vit rien et se retourna quand il vit devant lui Xanax .
Xanax : Effet son et lumière ! Incantation : Shining stars !
Xanax lança son bras armé sur le visage du général, celui-ci se retrouva le visage meurtri de griffes parallèles.
Général 2 :Ahhhh mon visage !!
Les griffures se mirent à briller et le visage du démon fondit en mélasse gluante, Xanax : et oui les étoiles ça brûle, faut pas boire, c’est mauvais pour la santé !
Eri :Tu peux parler !
Eri s’approcha du dernier général restant qui était pétrifié, le verre encore en bouche. Eri pris de l’élan, couru sur la table et sauta, effectua un drop-kick et enfonça le gobelet en acier directement à travers sa gorge. Le général se leva, essaya de recracher le verre qui était déjà passé de l’autre côté et s’effondra …

Après ce tintamarre, ils se regroupèrent et regardaient la scène …
Fantom : Quel Carnage … Ils étaient censé être si fort que ça ?
Eri : Bien plus que tu ne le crois, mais il fallait profiter du moment !
Xenas : C’est moche !
Démone : J’aime bien la déco maintenant !
Xanax : Quel bordel, je pleins celui qui va nettoyer, j’ai quasi de la peine pour Cerberus … ouai en fait non !
Le groupe éclata de rire.
Eri : Bon allons-nous en avant que les autres ne rappliquent en nombre, on va partir d’ici et aller rendre visite aux seigneurs noires. Commençons par Septindus l’alchimiste, c’est un vieil ami, j’espère qu’il se souviendra de moi …

Nos amis partirent et quittèrent le château en direction de l’est à la recherche du seigneur noir Septindus.

Au château : Cerberus : Maitre, comme prévu ils sont partis après avoir massacré les généraux de bas étages.
Belial : Je savais qu’ils ne me décevraient pas … ça faisait longtemps que ces saoulard m’énervaient. Et maintenant, j’ai une bonne raison de prévenir les seigneurs noirs de leur arrivée imminente. Fais-leur parvenir un message ! La guerre commence … mouhahaha.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenas

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 25 Juil - 20:49



nos aventurier avait quiter le chateau ,



eri chuchota a fantom : tu dirai ke xanax va choisir ki xenas ou la demone ?

fantom : je sai pas je dirai la demone

eri : oui mais xenas a un petit faible sur lui non

fantom : je sai pas



xenas : la bas un abri on dormira la bas


eri : ki garde cette nuit

xenas : moi

eri : tes sur ?

xenas : oui
eri:ok
pendant la nuit xenas parter plus lion car elle avai entendu un bruit bizar

xenas : il y a kelkun ? youhou

personne ne repond
xenas regarda par terre et vi une boite de music douce et bizar

xenas : ho de la music

la boite : vien ecoute ma music tu va adorer

xenas : j'arrive !!


eri : xenas tes ou ?

fantom de la music ? merde sa sen pas bon

xanax : merde de la music ici trop choquan sur tout un douce comme sa

xenas s'arreta et vi le siegneur thalos

thalos : bjr xenas

xenas : . . . bjr ki ete vous

thalos : je suis thalos

xenas : un mehcant je presume

thalos : tu voi cette music c'est moi ki la cree

xenas : elle est belle

thalos je voulai ke tu vienne a moi

xenas : pk

thalos : pour sa !

thalos se jeta sur xenas et demanda a un vempire de la mordre

xenas se transformer en une belle et diabolique

thalos voila notre arme et prete a sa batre

eri : xenas tes ou ? putin je peur allon a la batail

fantom a latake

nos aventurer sarrettai

xanax demone eri et fantom : c'est ki ?

thalos : ki elle c'est notre arme dans une grande boite se cacher xenas atacher

eri : ouvre la boite toute suite

thalos mes ami ouvrer la boite

les squellette ouvrire la boite et commen sa a courire


eri : mais mais mais mais c'est ki oo

thalos c'est tas fille

eri : ta fai koi

thaloes juste tranformer en une belle sorciere diabolique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Jeu 28 Juil - 19:26

Eri : Relâche là tout de suite ! Dit-il en épaulant sa hache.
Thalos : Mais bien sûr ! Mais d’abord vous devrez aller la chercher !
Les aventuriers : Elle est juste en face de nous !
Thalos : C’est un fait ! Mais je vais l’envoyer ailleurs, où elle m’y sera fort utile. J’ai ouïe dire que vous comptiez affronter les seigneurs noirs ! C’est un bien bel objectif mais hélas vous n’êtes pas à la hauteur. Mais je vous donne votre chance pour cette fois, j’envoie Xenas auprès du Seigneur Septindus, il a besoin d’elle comme cobaye. Je pense que cela est votre prochaine étape, n’est-il pas ? Soit, il est l’heure qu’elle vous laisse mesdames et messieurs.
Thalos s’apprêta à refermer la boite magique. Eri et Fantom coururent à toutes enjambées afin de sortir Xenas de la boite, mais ils furent happés à l’intérieure de celle-ci et un flash obscurci les lieux.
Démone et Xanax se retrouvèrent seuls devant Thalos et ses sbires.
Les 2 démons : Que leurs as-tu fait ?
Thalos : Juste un petit coup de téléportation, rien de bien méchant.

La boite magique repris sa forme originelle de boite à musique. Nos 2 rescapés furent éberlués par ce qu’il venait de se produire. Xanax eu le reflexe et la présence d’esprit d’utiliser sa vitesse, il couru vers Thalos, saisi la mystérieuse boite, fit demi-tour, attrapa Démone et pris son envol.
Thalos : Rapide, mais insuffisant … Incantation : Localisation.
Son sceptre se mit a briller et un faisceau lumineux indiqua la direction qu’avait pris Démone et Xanax. Plus loin, Xanax et Démone s’étaient posés et observèrent la boite.
Démone : Ca marche comment ce truc ?
Xanax : Aucune idée, c’est la première fois que je vois ça.
Ils passèrent quelques minutes à tâter la petite boite quand soudain un petit « click » retentit et ils furent à leur tour emportés.
Mais un personnage avait vu la scène et s’approcha de la boite gisant par terre sans personne autours.
Thalos : Pffff, les inventions de cet imbécile de Septindus sont bizarres ! On peut jamais lui faire confiance, ma commande était pourtant très claire.
Thalos leva son sceptre et l’abattit sur la boite qui se réduisa en mille morceaux.


Fantom : Pu*** ma tête !
Eri : Allez, debout faignasse ! Nous sommes arrivés ! Et Xenas reprends consciences.
Fantom : Ah ok.
Xenas : Alors comme ça vous en voulez au maitre, je ne vous laisserai pas faire !
Eri : Mais qu’est ce qui te prends ?
Fantom : On lui a lavé le cerveau ou quoi ? Déjà qu’elle a changé physiquement et maintenant elle se bat pour le camp des méchants.
Eri : C’est un sort d’emprise mental ! Je vais voir ce que je peux faire…
Xenas attrapa son bâton et le frappa violemment sur le sol. Une onde de choc monstrueuse, soulevant les rochers du sol frappa nos amis de plein fouet. Ils se remirent sur pied pour voir le terrain autours d’eux dévasté. Surpris mais aux aguets, ils virent Xenas marcher tranquillement vers eux.
Eri : J’ai une idée ! A la base comme elle est ma fille, elle était déjà un démon. Donc je vais le faire resurgir en elle !
Eri se concentra, des flammes rouges apparurent le long de son corps. Les flammes s’élevèrent dans le ciel, dansant tels vagues un jour de tempête. Les flammes se dispersèrent et retombèrent droit sur Xenas. Mais les flammes ne la brulaient pas. C’était des flammes d’émotion qui en appelaient au démon en elle, à sa fille.
Xenas fut pris de spasmes. Un frisson lui remontait le long de la colonne vertébrale jusqu’au sommet de son crâne. Une douleur lui vint, elle se mit a genou, la tête entre les mains et cria, la douleur s’intensifia puis soudain, des flammes bleues apparurent sur son corps lentement, commençant des jambes et remontant le long de frêle petit corps. Les flammes grandirent petit à petit puis explosèrent, projetant une trombe de flammes en l’air. Puis les flammes s’estompèrent et Xenas retomba assise à même le sol.
Xenas, ouvrant les yeux : Mais où on est ? Et pourquoi ai-je de nouveaux habits et je me sens différente…

Eri : C’est une longue histoire, mettons nous en route que je te narre ce qui s’est passé en chemin !
Un petit bruit sec retentit. Nos amis se retournèrent et vire Démone affalée de travers Sur Xanax, la tête dans la boue.
Démone : Oh m****, c’est quoi ça ! …. Et les copains !
Xanax, la tête encore dans la boue :mmmhhhh !
Démone, se penchant sur Xanax : Quoi qu’est ce que tu dis ? Je ne comprends rien !
Xanax, arrivant à sortir la tête un tant soit peu de la boue : Tu m’écrases … blblblbl … Je me noie, lève toi blblblb !
Démone : Oh désolé !
Eri, Fantom et Xenas éclatèrent de rire en voyant la scène. Après que Xanax se débarbouilla le visage et recracha quelques lopins de terre, ils se mirent en route. Eri raconta les derniers évènements.

Quelques heures de marche plus tard, ils parvinrent au seuil d’une immense tour. Une tour biscornue, penchant de tout côté, malingre et pas très droite.
Xenas : C’est quoi ce bordel ?
Fantom : Ca tiens debout ce truc ? Mais c’est rikiki là dedans.
Eri : te fies pas aux apparences, c’est bien plus grand à l’intérieure !
Xanax : Et qu’est ce ?
Eri : C’est la tour d’Izelptindus, ou aussi appelée la tour tire-bouchon, noté comme elle tourne sur elle-même comme … bah comme un tire-bouchon …
Eri se pris un vide monstrueux, un grillon chantant en arrière plan. Ils décidèrent d’entrer. Cette tour est l’entre du seigneur noir Septindus, Technomancien et alchimiste. Il passe son temps à créer des objets et divers choses pour tout usage à partir d’ingrédients tout aussi bizarres.

Etage 1
Nos amis gravirent les premiers escaliers menant à une salle vaste, ornées de miroirs et de diamants.
Xenas : Waow que c’est beau !
Fantom : Pas mal la déco !
Eri : Faites attention à ce que vous faites ! Avec Septin, on peut s’attendre à tout.
Xenas s’étend approcher d’un diamant afin d l’observé, entendit un petit « click » quand elle le toucha. Une cage en acier se forma autour d’elle et la tira à un mètre du sol. Nos héros apprêtèrent leurs armes quand une voix sortant d’étranges petits box retentit.
La voix : Bienvenue à l’énigme numéro un ! Sans vous servir d’aucune arme, ouvrez cette cage.
Les heros : Quoi ? C’est une blague ?
Xenas : Sortez-moi de là !
Xanax : Je pense qu’il faudrait …
Eri s’approcha de la cage, sauta, et mis un coup de pied tellement puissant dans la serrure, de la cage que celle-ci s’ouvrit et le cadenas vola en éclats.
Xanax : Euh … Oui, oui … Comme ça, ça marche aussi.
Xenas : Ouf, j’en ai marre d’être enfermée.
Démone : Alors arrête de tomber dans tous les pièges banane !
Xenas : Va voir ailleurs si j’y suis patate !
Xenas et démone se fusillèrent du regard, des éclairs apparurent et les veines le long de leurs tempes respectives se crispèrent.
Xanax : Du calme mesdemoiselles, on n’est pas sorti de nos peines.
La voix : Test réussi, mais la solution la plus facile était de prendre la clé située sous la cage…
Interloqués, ils se penchèrent sous la cage et jetèrent un œil. Là, une toute petite clé était fixée avec du scotch sous le fond de la cage.
Fantom : Ah d’accord …, une goutte coula le long de son front.

Etage 2 :
Après une autre volée d’escaliers. Ils arrivèrent à une seconde salle. Celle-ci était parcourue d’un ruisseau fumant.
Xenas : Qu’est ce ?
Xanax : Ca m’a tout l air d’être de l’acide …
La voix : Second test : Sans utiliser de magie, passer de l’autre côté.
Avant même que la voix n’eu fini, Démone avait pris son envol et c’était retrouvé de l’autre côté.
Démone : Voilà ! Les ailes ce n’est pas de la magie ! Na !
La voix : Test réussi. La bonne manière de passer cet étage était d’abaisser le levier sur votre droite.
Ils regardèrent tous à droite et virent un levier imposant, ils choisirent de l’abaisser. Le liquide se mit à frémir et se changea en eau.
Fantom : Comment ???
Xanax : Septindus étant un alchimiste, je crois que c’est une réaction acide-base qui donne …
Eri : Oh ta gueule !
Ils traversèrent le passage à la nage et rejoignirent l’autre côté.
Démone : hihi Xanax t’es tout mouillé !
Xanax : Et merde j’ai oublié que j’avais des ailes…
Démone : T’es mignion comme ça tout dégoulinant !
Xanax sourit et rougit, Xenas avait un regard noir de jais envers cette succube.

Etage 3 :
La voix : Le test de cette salle est de réparer cette machine qui permettra d’ouvrir la porte.
Ils se mirent tous à chercher comment réparer cette immense machine à l’aspect complexe. Ils farfouillèrent les alentours, cherchèrent dans tout les coins et inspectèrent toute la machine, mais rien, ils ne trouvèrent rien et aucun moyen de la réparer.
Démone : On fait quoi maintenant.
Eri : Je ne sais pas mais ça m’énerve. Eri s’approcha de la machine et encastra son pied de rage à l’intérieure et l’éventra. La machine avait à présent un trou béant en son sein. Soudain la machine vrombit et se mit en marche. La porte s’ouvrit.
Eri : Ca marche ! Je suis génial !
Xanax : Bourrin va !
La voix : Test réussi mais de manière litigieuse. La bonne manière était d’appuyer sur le bouton « Marche » de la machine.
Le groupe se regarda … Personne n’y avait pensé.
Fantom : Quel enfoiré ce Septindus, je me sens con là !


Ainsi s’en suivi les différents étages au nombre de 20. Chaque test comportait une solution évidente mélangeant logique, réflexion et ou magique. Mais Eri résolvait les énigmes de sa propre manière, c’est à dire la manière forte. Mais qui s’avouait marcher. Il arrivèrent au dernier étage, là ou se trouvait Septindus.
Ils pénétrèrent à l’intérieur d’un immense bureau laboratoire ou se trouvait des étagères et établis couverts d’ingrédients, de machines en création, et d’objets encore plus biscornus les uns que les autres.
Septindus : Je vous attendais.
Eri : Plop !
Septindus : Tiens Eri, ça faisait longtemps. Mais j’avais été prévenu de votre visite prochaine.
Septindus se leva et s’approcha d’Eri. Il lui tendit la main. Après hésitation, Eri décida de lui rendre sa poignée de main et approcha la sienne. Ils se serrèrent la main. Mais quand Eri ôta sa main, un étrange petit objet cylindrique restait dans collé à sa paume. Eri secoua sa main, mais il ne tomba pas, c’est là qu’il comprit.
Il arracha l’objet de sa main, regarda autours de lui, vit une fenêtre et le lança à travers.
Xanax : Qu’est-ce que tu …
Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que le sol se mit à trembler et une gigantesque explosion retentit. Par la fenêtre, on pouvait voir un dégagement de fumé immense.
Eri : Un champignon atomique !!
Septindus : Oh, désolé vieux reflexe de l’époque.

Après s’être remis de ces émotions, le groupe s’assis autours de la table avec Septindus et ils discutèrent longuement, très longuement…
Eri : Alors je te propose de venir avec nous !
Septindus : C’est tentant mais non, je n’ai rien à y gagner à combattre Bélial à vos côté et puis les autres seigneurs noirs ont beau être chiants et se moquer de moi, on est des potes quand même!
Eri : Au nom de notre ancienne amitié !
Septindus : Ecoute, je …
Xanax s’approcha d’Eri et lui chuchota quelques mots àl’oreille. Eri sourit et pensa que l’idée fut bonne.
Eri : Septindus, je te propose un truc, vient avec nous, aide nous à combattre les seigneurs noirs et Belial et je te promets une chose !
Septindus : Laquelle ?
Eri : Quand nous auront défait Belial, tu pourras avoir tout ce que tu désire pour continuer tes expériences !
Septindus : Mmhhh c’est tentant
Fantom, qui revait d’une bonne grosse soirée bien arrosée, se réveilla après s’être endormi sur la table suite au long discours : Et de la Bière !
Septindus : Alors je marche avec vous.
Xanax et Eri se regardèrent tout étonné et se tournèrent vers Fantom.
Fantom : Quoi ? il bailla, Qu’est ce que j’ai fait ?

Après avoir réveillé les demoiselles qui dormaient encore du sommeil du juste, ils prirent ensemble la route, désormais accompagné de Septindus à leurs côtés.
Xenas : Et maintenant, où allons nous ?
Eri : Notre prochaine étape est Roumengard, le royaume du second seigneur noir Minastoth.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenas

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Jeu 28 Juil - 23:27



Lors du chemin princesse regarda xanax avec passion , et xanax regarder devant lui et vu que demone telement atentif la pri dans ces bras pour eviter kelle ce prend une brache en pleine figure


xenas etait enerver jalouse de demone kelle lui jeta un regard horrible demone avait pas vu le regard et au valai mieu ci elle voulai pas ce changer en glaçon car se regard etait froid de jalousi et puissant


nos avanturier preparer le camp pour dormir mais ilmanquer un tente pour findus donc demone avai une idee en tete our rendre folle rage xenas


demone : je peut dormir avec xanax si sa vous derenge pas comme sa findus aura ma tante

xanax : heu ....


xenas dans son coin : aaaaaaaaaaaaaaaa kelle ...... je vai la masacrer ....la tuer les yeux de xenas devener rouge de colere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phan19

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 20
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Ven 29 Juil - 17:36


Puis demone decouvrit la jalousie de xena et se dit: " C'est stupide vu que ce n'est qu'un pote, alors elle se dit, elle n'a qu'a bouder mais ca ne change a rien "

Xanax etait perplexe et ne comprenait rien a ce qui se passait, la souris passa son temps a papoter avec la demone, pendant que xena boudait dans son coin.

Puis demone et souris etant desesperees par cette stupide jalousie s'eloigna du camp et resta a l'ecart pour eviter que xena refase une de ses crises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phan19

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 20
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Ven 29 Juil - 17:38


Eri dormait, Xanax buvait,xen boudait, souris et demone dansait pour oublier toutes ses confusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenas

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Sam 30 Juil - 0:26


pendend cette petite fete xenas qui etait triste parti vers le cimetiere peden un tempete glacial



xenas: mais pk mais pk il a choisi la demone pourtemp je croyer etre mieu javai tord


eri et les autre continuer a boir et a dancer sans voir ke xenas avai disparu



xenas : je veu plus les voir il save pas ke je soufre


une voi inconnu : tien une petite fille triste et ki a de la haine mmm tres interensent

xenas : ki vous ete madamme ?


gothiqua : je suis gothiqua la vempire zombie

xenas : vous me voulai koi

gothiqua : rien juste te dire de pas reste sous cette tempete

xenas : men fou je veu juste pleurer et rester en calme

gothiqua : keske ta ma chere enfant ?

xenas : je sus amoureuse mais celui ke j'aime et tomber amoureuse d'une demone

gothiqua : je voi ...... ma pauvre enfant mais c'est pas en resten sou la plui ke sa va s'arrenger

xenas : men fou je veu mourire

gothiqua : NE DIT PAS SA STP AVAN DE PLEURER AVEC DU SANG CAR JAI VU BCP DE PERSONNE KI SON MORTE A CAUSE SA

xenas : je veu faire parielle

gothiqua : vien avec moi




penden ce temp que gothiqua et xenas parler d'autre fesai la fete


eri : fantom et xanax encor une biere

xanax : heu.... non on va aretter je croi

fantom : heu oui je croi ke c'est mieu

eri : xenas ......XENAS

xanax : elle repond pas ...

fanom : elle pas la

eri : quoi ? tu dit kele est parti merde allon zy

xanax : elle a pas pri sa veste la folle

eri : c'est pas normal elle est bizar en ce moment

demone : elle est jalouse cest tout et triste

eri : jalouse de ki

demone : de moi elle croi ke xanax et moi et s'aime donc elle est folle rage

eri : .... en meme temp on dirai tu le fai pas un peu exprer

demone : si sa m'amuse un peu

eri : tes bete

demone : non c'est toi

fantom : la pauvre a la place de se disputer faudrai la chercher non

eri : oui ta raison ! comment la trouver

demone : je sai je prend fantom on survolera deriere et xanax tu prend eri et vous aller ver le cimetiere


les aventurier : ok !


eri : stop on marcher le cimetier et dangereux

xanax : ok


eri et xanax entender des voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 1 Aoû - 8:42

Eri et Xanax entendait des voix, peu audibles car la source était trop éloignée que pour entendre de qui il s’agissait.
Ils décidèrent, après un court regard et un hochement de tête, d’aller dans la direction d’où provenaient ces murmures.
Peu après avoir serpentiller dans le dédale des stèles, ils aperçurent Xenas, assiste sur une des stèles et en compagnie d’une étrange femme revêtue d’un long manteau noir. Celle-ci disait se prénommer Gothica.
Eri : Cette tête me dit quelque chose. Il me semble l’avoir déjà vu auparavant.
Xanax : Je ne sais pas mais tout ce que je puis dire, c’est qu’elle ne m’inspire pas confiance. De plus emmener Xenas dans un cimetière … c’est macabre.

Gothica : Alors ma petite, comment te sens-tu dans ce cimetière ?
Xenas : Euh … A vrai dire, il fait froid et j’ai un peu peur.
Soudain, la stèle sur laquelle était assise Xenas pivota légèrement et une main décharnée en sorti et attrapa le bras de Xenas.
Xenas : Mais … que … Au secours ! Lâchez-moi ! Laissez-moi partir !
Gothica : Toi qui voulais en finir, il est temps de rejoindre le royaume de la Terre ma petite.
Eri et Xanax surgirent de derrière le mausolée d’où ils étaient cachés et avaient pu épier la scène. Xanax sorti ses griffes et trancha la main qui retenait Xenas. Eri fit apparaitre sa hache démoniaque et l’orienta vers la femme drapé de noir.
Xanax : Ca va Xenas ? Vient ! Il la saisit et le releva, se mettant devant elle.
Eri : Qui êtes-vous ?
Gothica : Mouhahaha … Tes petits copains sont venus pour t’aider ! Hé mais, ne serait-ce pas là l’indigne fils du maître Belial. Que cela devient excitant !
Eri : Il me semble vous connaitre ! Dévoilez votre identité !
Eri leva sa hache, prête à frapper. Mais la femme frappa dans les mains et le sol se mit à bouger. Des mains squelettiques sortirent du sol, le sol ensuite s’éventra et des guerriers squelettes, réanimés par une magie noire et obscur, se levèrent et brandirent armes et boucliers vers nos jeunes Héros.
Eri : Ca y est, je me souviens, vous êtes …
L’étrange femme : Omphale ! Le seigneur noir, la nécromancienne, celle qui va signer votre perte à tous.
Omphale siffla et les guerriers se mirent au pas et avancèrent vers nos héros.
Xenas : Ils sont trop nombreux, on ne peut rien y faire.
Eri : Soit, on se battra jusqu’à la mort !
Xanax : Si on la tue, les squelettes retourneront direct dans l’autre monde, un plan d’attaque ?

Soudain, une jeune silhouette apparu à l’entrée de la forêt courant vers Omphale.
Jeune silhouette : J’ai un message pour vous maitresse.
Omphale : Ce n’est pas le moment, mais fort bien, donne-le-moi.
Après avoir lu rapidement la lettre, elle eu un petit sourire mécontent, replia la lettre et la glissa dans sa poche.
Omphale : Bien, chers aventuriers, il semble que je n’ai point le temps de m’amuser avec vous. Je vous laisse donc et reporte à plus tard votre mise à mort. Quand à toi, esclave, tu es libre ! Tu m’as bien servi mais ne m’interrompt plus jamais en plein combat, je suis outrée.
Jeune silhouette : Euh … Bien maitresse.

Un grondement rugit et Omphale disparu dans un nuage de fumée. Leur invocatrice n’étant plus parmi eux, les squelettes tombèrent en morceaux sur le sol, s’éparpillant en petits amas d’os informe. Il ne restait plus devant nos héros qu’un décor sinistre et la jeune esclave.
Xanax : Qui es-tu ? Et que fais-tu là ? Pourquoi la servais-tu ?
Jeune esclave : Enchanté je m’appelle Zira. Je suis une jeune fille mais me suis enfuie de chez moi y a fort longtemps et je cherchais juste du boulot pour me faire quelques menues monnaies pour pouvoir faire ce dont j’ai envie, vous voyez quoi ?
Les aventuriers restèrent un peu perplexes devant Zira.
Un petit bruit de battement d’ailes se fit entendre, ils levèrent la tête et virent Démone revenant avec Fantom, et accompagné de Septindus, aux manettes d’une étrange machine volante. Sa machine ressemblait à un oiseau entièrement faite de bois et de métal, dont la partie avant produisait un petit vrombissement sonore. Ils se posèrent un peu plus loin, là où l’espace le permettait dans le cimetière.
Démone : Ah on vous à enfin retrouver ! Ca faisait un bon beau de temps que nous vous cherchions.
Fantom : Oui, surtout que le voyage dans les bras d’une démone n’est pas spécialement confortable.
Ils se turent en apercevant la nouvelle. Ils la toisèrent du regard, l’air surpris de voir quelqu’un d’autre que les autres membres du groupe.
Démone : C’est qui ça ?
Zira : Je m’appelle Zira, enchanté ! Et toi t’es qui ?
Démone, qui chuchotait à Fantom : C’est quoi cette voix enjoué et cet air simplet là, puis dit à Zira, je suis ta mère !
Zira : Quoi ?! … un petit blanc survenu et une larme coula le long de sa joue … Maman !!
Zira couru et se jeta dans les bras de Démone qui estomaquée, en restait pantois, la bouche grande ouverte …
Xanax : Tu ne m’avais pas dit que tu avais une fille, dit-il avec un ton flagrant de plaisanterie et d’ironie sournoise.
Démone : Oh toi … Euh écoute petite, je ne suis pas ta mère, je ne voulais pas dire ça ! C’est que…
Septindus : Salut Zira.
Zira : Mon ancien maître !
Septindus : Oui, je la connais elle a travaillé à mon bureau lors d’un temps, j’ai d’ailleurs fait des expériences sur elle pour qu’elle puisse avoir quelques pouvoir magique. Sans grand résultat mais je suis quand même content du résultat.
Zira : Hé ho, je suis plus votre cobaye, c’est d’ailleurs pour ça que je me suis enfuie, de plus vous ne me payé quasi rien car Môssieur était trop occupé à garder son argent pour s’acheter des cailloux et faire joujou !
Septindus : Déjà c’est monsieur et puis tu me dois plus de respect que ça !
Eri : Hé vous deux, c’est pas bientôt fini ? On a du travail !
Septindus et Zira : Désolé …
Xenas : Tu veux venir avec nous ?
Zira : Pourquoi pas, je me sens un peu seule depuis que ma maitresse est partie, donc j’accepte !
Fantom : Mais ça ne fait que 2 minutes qu’elle est partie.
Zira : Ben c’est déjà 2 minutes de trop ! Voilà !

Nos héros, désormais accompagné d’un nouveau membre d’équipe, sortirent du cimetière, repartirent au camp pour ranger leur affaire. Après avoir rangé leurs paquetages, ils s’assirent et discutèrent un peu avec Zira, faisant connaissance et se présentant à Elle. Zira leur expliqua à son tour comment elle avait fuis de chez Septindus et avait des pouvoirs.
Démone : Ah bon ? Quel pouvoir as-tu ?
Zira : J’ai le pouvoir de me tranformer à volonter et selon l’envie du moment.
Xanax : Ah c’est cool et ça peut être intéressant.
Eri : Est-ce que tu peux te tranformer en vagin géant ? Est-ce qu’on peut te violer ?
Le groupe le regardait avec stupéfaction.
Eri : Hé ho je plaisante quoi … Je n’aurai pas du forcer sur la bibine hier soir !
Le groupe éclata de rire.
Eri : Et sais-tu de quoi parlait la lettre que tu as remise à Omphale ?
Zira : Oui, en partie, je sais qu’elle disait que les troupes avait redoublé la marche et avait déjà raser la plus grande majorité des villes fortifiées humaines.
Eri : Mince ça change tout ! Bon pour la prochaine partie des opérations, on va devoir se partager en deux groupes et chacun ira combattre un des seigneurs noirs.
Fantom : Et quels seront ces groupes ?
Eri réfléchis ; il devait tester plusieurs choses dans le groupe. Il devait voir si Xanax était bien une personne de confiance, car même si depuis lors il était toujours avec eux, il restait néanmoins celui qui a failli tuer Xenas. Dans un autre cas, Xenas et démone devaient partir ensemble pour apprendre à s’entendre sans que Xanas soit là. Restait à présent Fantom, Septindus et Zira. Et il se dit, autant faire d’une pierre deux coups.
Eri : J’ai réfléchis : Le groupe 1 sera composé de moi-même, Xanax et septindus et le groupe 2 de Xenas, Démone, Zira et Fantom.
Fantom : Ouai je suis qu’avec des filles ! …. Mais c’est pas dangereux, je suis le seul bourrin du groupe.
Xenas et Démone se toisèrent, un regard foudroyant virevoltait de l’une à l’autre. Zira elle regardait la scène incrédule et l’air toute contente de partir en ballade. Inversement, cela faisait ni chaud ni froid à Septindus et Xanax de se retrouver avec Eri.
Bon le premier groupe ira affronter Azrael, l’ange déchu et le second ira affronter Minastoth, l’orc géant.
Démone : Hé je proteste, en tant que Démone, je voulais me le faire l’autre Piaf d’angillon là !
Eri : Je sais ce que je fais, bon vous vous volerez jusque là, c’est à 5 lieus au nord que se trouve le repère du géant, une énorme grotte dans la montage que l’on voit au loin. Nous nous rendrons au palais d’Azrael qui se trouve quant à lui au sud. On se rejoint ici dans 2 jours maximums.
Après un petit temps de réflexion, Démone : Hé ho minute ! Je suis la seule apte à voler je peux pas transporter 3 personnes !
Zira : Moi je peux me transformer et porter l’un des deux grace à mon pouvoir de polymorphisme !
Xenas : Poly-quoi ?
Zira : Polymorphisme !
Fantom : Polymor…machin … Ouai Bas tu nous montre ?
Zira : Oui ! Transformation !
Un éclair jaune apparu dans le sien et frappa Zira, un nuage de fumée se souleva du sol et cercla Zira, la rendant invisible lors d’un court instant.
Xanax : On se croirait dans un épisode de Power Rangers …
Eri étouffa un rire car il a été le seul à entendre.
Zira : Et voilà, tadaaaa !
Les membres du groupe la regardèrent les yeux grands ouverts.
Eri : Et tu es censée être quoi là ?
Zira : Bah un dragon, ça se voit non ?
Le groupe baissa les yeux et regardait au niveau du sol. Un des sourcils relevé. Quelque chose tiquait.
Zira : Ben quoi ?
Xanax : Ben je crois que la définition d’un dragon t’es mal parvenue aux oreilles, car généralement il dépasse le niveau du sol de 2 à 3 mètres et il a des ailes.
Septindus et Eri éclatèrent de rire, les autres encore bouche bée devant la scène burlesque qui se jouait devant eux.
Zira s’était transformer en petit lézard persifflant et munies de petites ailes de mouche, tout bonnement inutile pour soulever quoi que ce soit.
Zira : Euh … je suis désolé, des fois ça m’arrive, je foire un peu ma transformation.
Xanax : Et à quelle fréquence ?
Zira : Plait-il ?
Xanax : Ben ça foire combien de fois par transformation ?
Zira : Je peux pas dire… Je dirais une fois sur deux.
Démone : Ah bah ça promet en plein combat, j’imagine déjà la scène : Et regardez les copains je vais me transformer en géant, et pouf tu te retrouve avec un minimoyse tout pourri qui fait 3 pommes de haut et sproutch, plus de Zira parce qu’un des membres du groupe voulant voir Zira en géante et regardant en l’air l’aura pas vu et marcher sur la couenne. Hahaha.
Le groupe éclata de rire, sauf Zira qui avait pas tout compris.
Zira : Je retente.
Après quelques menues transformation, Zira arriva enfin à se métamorphoser en dragon ! Et les groupes purent se mettre en route en direction de leur but.

Groupe 1 :
Eri : Ca nous fera une petite trotte jusque là, on doit traverser la forêt enchantée pour y accéder.
Septindus : Ca me rappelle le bon vieux temps où on sortait souvent boire des pintes en forêt.
Eri : Ouai ouai.
Xanax : Que sais-tu sur Azrael ?
Eri : Un ange qui manipule une magie divine qui a tourné du côté obscur car il a été déchu, voulant rentre la vie à sa bien aimée, il a reveillé la succube en elle et elle s’est mise à tuer tout le monde, alors Dieu l’a chassé du ciel et envoyé sur Terre sous forme humaine pour réparer ses péchés. Il a été receuilli par Belial qui lui a rendu ses pouvoirs et rendu son prestige. 7
Xanax : Et moi qui vient de devenir un démon, devoir affronter de la magie bénite, ça va être chaud.
Septindus : Oh c’est pas deux trois gouttes d’eau bénite qui vont de faire peur.
Ils éclatèrent de rire.

Groupe 2 :
Démone : Bon la grotte est en vue, on va se poser pas trop prêt histoire d’éviter les gardes s i il y en a !
Zira, en dragon : reçu !
Xenas : Zira, je sais que tu aimes tes ailes, mais arrête de voler dans tout les sens… Ca me donne envie de … de vomir.
Zira virevoltait de gauche à droite, une petit vrille ou un petit looping de temps en temps pour sentir la liberté de voler, mais négligeait sa passagère.
Zira : Oh désolé.
Fantom : Hé Démone, et là haut ! Moi aussi je veux faire des tours et des pirouettes.
Démone, lachant une main et préparant une boule de feu : Toi, tu la fermes ou je te grille comme une saucisse sur un barbecue.
On pouvait sentir des tensions dans le groupe, mais surtout dû à la jalousie entre Démone et Xenas, lors du chemin de temps en temps, elle se jetait mutuellement un coup d’œil, mais détournait la tête dès qu’elles croisaient leur regard.


Groupe 1 :
Nos 3 héros arrivèrent dans la forêt, le chemin était sinueux et la broussaille empêchait de voir bien loin. Ils progressèrent pas à pas vers leur destination quand soudain ils entendirent des cris.
Xanax : Attendez-moi là, je vais voir.
Xanax libèra ses ailes de sa cape et pris son envol, il survola la cime des arbres et scruta la forêt du dessus. Après deux trois battements d’ailes, il aperçu une jeune femme qui courait apeurée et poursuivie par des imps. Il fit signe en direction des deux autres qui accoururent à la position où se trouvait Xanax en altitude. Ils virent la jeune femme qui courait aussi vite que possible pour échapper à ces créatures.
Septindus : Je reconnais là les serfs de ce bon vieux Azrael !
Eri : Oui moi de même, bon je vais derrière l’arbre là et je prendrais les deux imps à gauche, toi ceux de droite, j’espère que ayant vu la situ, Xanax comprendras pour les deux restants.
Ils se mirent en position et Eri fit signe à Xanax qui compris aussitôt, ayant une vue du dessus. Il descendit et se cacha sur une branche, prêt à bondir. Et dès que le groupe de poursuivant arriva à hauteur du point d’impact, nos héros réagirent.

Eri, invoqua une épée démoniaque, tranchante comme un rasoir et coupa la tête du premier imp se présentant à lui, puis se rééquipa, pris un bouclier clouté et chargea le second qui pris le coup de plein fouet et tomba à la renverse, le ventre macculé de sang. Il déséquipa le bouclier et s’approcha, leva le pied et l’enfonça direct dans la gueule de l’imp, un petit croc retentit et la bête resta inerte sur le sol, le crane défoncé par la botte d’Eri.
Septindus quand à lui avait été plus subtil, il arriva derrière les deux poursuivants, leur tapota l’épaule, les deux imps arrêtèrent leur course et se retournèrent mais ne virent personne, quand ils se retournèrent pour poursuivre leur proie, Septindus était devant eux. Il plaqua ses mains sur leur immonde petite tête et les poussa en arrière. Les imps reculèrent de quelques pas, mais se remit à courir vers leur nouvel assaillant. Soudain, 2 petits click retentirent et les imps explosèrent littéralement, répandant un sang de couleur orangé un peu partout autours d’eux.
Septindus : Ah, je suis fier de mes mines de proximité.
Xanax quand à lui avait sauté de sa branche et embroché sans sommation le premier sur ses griffes acérées et attrapa le second au niveau du coup, le souleva et lui écrasa la gorge dans sa poigne. Le cou de l’imp se rompit et le corp tomba mollement sur le sol, dépourvue de vie. Il pencha ensuite l’autre main et l’imp encore vivant glissa le long des griffes et heurta le sol.
Xanax : Bonne nuit, dit-il en plongeant ses lames à nouveau dans le corps de l’imp, visant le cœur cette fois-ci.

Après cette petite boucherie entre amis, ils retrouvèrent la jeune femme.
Eri : Qui es-tu noble étrangère ? Et que faisais-tu ici ?
Ruby : Je m’appelle Ruby, j’ai été kidnappé par Azrael et j’ai réussi à m’enfuir de son château mais j’ai été poursuivie par ses bêtes.
Xanax : Ca tombe bien, nous allons lui botter les fesses au moinillon.
Septindus : L’ange déchu tu veux dire.
Xanax : Bah ange, moine, c’est pareil, ça reste pour des trucs contre les démons.
Eri : Soit, nous allons lui casser la figure sommairement, veux tu te joindre à nous ? Tu sais te battre ?
Ruby : Bah je suis avant tout un clerc, qui sait soigner les blessures, maladies etc… Mais je sais me battre et je veux me venger de ce monstre d’Azrael.
Eri : Tr ès bien, viens avec nous alors.
Xanax s’approcha de Ruby et lui tendit son sac qu’elle avait perdu en chemin, il lui tendit aussi une dague et des griffes qui lui restait.
Xanax : Tiens, j’ai de l’équipement en trop, sert-toi pour pouvoir te battre.
Ruby : Merci beaucoup.
Elle fit une bise sur la joue a Xanax, qui rougit.
Eri, se penchant vers Septindus : Oulà, lui qui a déjà des problèmes avec Démone et Xenas, si on en rajoute dessus, qu’est ce que ça va jazer.
Septindus : Je sens que je vais m’amuser moi !















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanax
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 27
Localisation : liège

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Lun 1 Aoû - 20:23

Groupe 2 :
Le groupe se posa non-loin de là, Zira repris sa forme originelle, après avoir vérifié qu’il ne lui manquait pas un doigt, une oreille ou quelconque partie de son corps et ils avancèrent prudemment vers l’entrée de la grotte, sa cachant dans les fourrés pour éviter les patrouilles.
A pas de loups, silencieusement, ils pénétrèrent à l’intérieure de l’antre du seigneur noir. La grotte avait une entrée immense pouvant laisser passer un château entier. A l’intérieur, ce n’était que dédale de couloirs partant dans toutes les directions et tout aussi grand les uns des autres. Le seigneur qui devait y habiter devait être de taille à avoir construit cela à l’intérieure même de la montagne.

Groupe 1 :
Pendant ce temps, l’autre groupe arriva à la lisière du bois et aperçut le gigantesque château orné de gargouilles en forme d’anges et de démons. Le château était imposant, sombre et lumineux à la fois, au sommet de celui-ci trônait une grande croix sainte en or massif sur lesquels les corbeaux venaient se percher, guettant la moindre carcasse ou le moindre cadavre à l’horizon que ces charognards pouvaient dévorer.
L’entré du château était néanmoins modeste, une porte petite et légèrement attaquée par la rouille, preuve d’un non-entretien des lieux. La porte grinça à leur passage, mais l’intérieur du château était désert, pas une âme ne résidait en ces lieux … du moins, c’est ce qu’ils croyaient.

Groupe 2 :
Xenas : Bon, par où on va ?
Fantom : Je propose par là ! dit-il en montrant le couloir partant vers l’est.
Démone : Moi je dis par là ! Désignant le chemin à l’opposé.
Zira : On ne va quand même pas se séparer, j’ai peur moi là dedans, en plus les murs sont dégueux, de l’eau suinte des pierres, c’est humide et visqueux. Beurk !
Xenas : ben … euh … une idée ? C’est quoi cette idée de groupe de merde ! >< La tension était palpable dans le groupe et ils n’arrivaient jamais à se mettre d’accord.
Fantom : Je sais on va le jouer à Shi-Fu-Mi !
Les 3 filles : A quoi ?
Fantom : Bah pierre-papier-ciseau si vous préférez…
Ainsi commenca une longue et fastidieuse parti de shi-fu-mi ou chacun gagnais et perdait à tour de rôle et aucun n’arrivait à se départager, les contestations fusant de tout côté…

Groupe 1 :
Xanax : Ca semble désert ici. Dit-il en shootant dans un crâne de squelette qui roula sur le sol jonché de pierre et de vieux objets rassis, avec un bruit de cliquetis qui résonnait dans les grandes allées du château.
Eri : J’ai l’impression que nous ne sommes pas seuls ici, je sens une présence, mais je ne sais pas où elle est …
Septindus : En tout cas c’est plutôt pas mal ici, un petit coup de peinture et de balais et ce serait comme neuf, je m’installerais bien ici.
Xanax : C’est pas le moment de rechercher sa résidence secondaire m’fi.
Ruby : C’est bizarre, il y avait des monstres avant ici et d’un coup c’est désert. Ce n’est pas normal.
Soudain un bruit de pas se fit entendre. Au bout du hall, une ombre s’avançait, grandissant à mesure qu’elle s’approchait de nos aventuriers. Puis l’ombre déplia des ailes majestueuses, mais ces ailes étaient noires de jais. Au fur et à mesure qu’elle s’approchait, la tension montait d’un cran, de petites gouttes de sueurs froides ruisselaient sur l’échine de nos héros. L’ombre s’arrêta quelques mètres devant eux et sa main se dirigea vers son dos. Lentement avec un petit bruit aigue, il sorti une épée de son fourreau.
Eri : Qui êtes-vous ? Montrez- vous !
L’ombre fit trois pas de plus et croisa le faisceau lumineux traversant les vitraux du hall. C’était Azrael, l’ange déchu et cinquième seigneur noir.
Azrael : Bien le bonjour visiteurs, je vous attendais. Comme vous le voyez mon château est peu entretenu, excusez de mon manque de délicatesse, mais j’étais en campagne pour chasser ses maudits humains que vous êtes. Mais malheureusement pour vous, Maitre Bélial m’a prévenu de votre visite incongrue chez moi et donc, me voilà devant vous !
Xanax : Et prêt à en découdre !
Xanax sorti ses griffes, Ruby l’imita. Septindus sorti les mains de ses poches avec une petite sacoche qui faisaient quelques cliquetis bizarre tel un mécanisme d’horlogerie. Eri invoqua sa hache fétiche qui arborait un rayonnement rougeâtre.
La tension était à son comble, les adversaires se toisaient, attendant le moment d’en finir.

Groupe 1 :
Les 4 : Shi-fu-mi !
Fantom : Ca y est j’ai gagné !!!! LA pierre bat vos ciseaux et je n’ai pas triché ni attendus vos mouvements pour faire le mien ! Donc on va à droite ! Mouahaha !
Fantom se retourna et heurta une chose molle.
Fantom : Ha fait chier ! Qui a foutu de la gélatine sur mon chemin ! … Fantom réfléchit un moment … Mais c’était pas là avant.
Zira, qui ayant levé les yeux et recula à petits pas : Euh Fantom, ce n’est pas de la gélatine !
Fantom et les autres levèrent les yeux et prirent panique. Un géant se présentait à eux.
Minastoth : Comment oses-tu microbe m’appeler ainsi ?
Fantom : Désolé monsieur, je ne voulais pas vous importuner, nous cherchons le seigneur noir là, un certain géant … euh comment s’appelait-il déjà ? Minas … Minascrotte ?
Minastoth : Insolent petit humain ! Mon nom est Minastoth !
Démone : On dirait qu’il fait tout pour l’énervé l’autre tâche là …
Minastoth : Soit, je me vois dans l’obligation de chasser les étrangers ! Et vous aller me servir de casse-croute misérable morpion !
Fantom : A non je proteste ! Misérable peut être, mais morpion à ça jamais !
Démone : Putain ta gueule !
Zira : On fait quoi ? Je propose la fuite !
Xenas : Mais c’est lui qu’on doit tuer !
Minastoth : Ah ? Vous êtes donc ceux que j’attendais ! Je m’attendais à de meilleurs guerriers que vous, frêles petits moucherons !
Zira : C’est vrai que j avais raté ma transformation, mais ce n’est pas une raison pour m’appeler moucheron !
Xenas : Zira, déjà va te pendre, de deux il n’était pas là !
Minastoth : Vous vous moquez de moi ? Je vais vous écraser !
Minastoth leva une masse gigantesque dont le poids faisait celui d’une cinquantaine de vaches et l’abattit au milieu des combattants. Ils tentèrent d’esquiver mais le souffle et l onde de choc les propulsa aux quatre coins de la grotte.
Minastoth : Mouhaha, c’est trop facile, vous ne faite pas le poids !
Démone, qui s’enflamma : Attends un peu toi et prends en de la graine !
Fantom dégaina son épée et son bouclier et fonça vers le géant, Xenas se remis sur ses pieds et brandit son sceptre qui se mit à flamboyer d’un bleu vif. Démone déploya ses ailes et ses griffes reluisent de feu, elle prépara deux boules incandescentes et s’envola.
Zira : Transformation :King kong !
Un éclair éblouit la salle et la même scène de transformation s’en suivit.
Zira : Prête au combat !
Les combattants restaient pétrifiés et bouche bée devant Zira, même Minastoth avait la bouche grande ouverte et les yeux exorbités.
Zira : Ben quoi ?
Fantom : Disons que les petits chats c’est mignon mais avec une tête de singe et une queue de Paon, c’est pas ce que j appellerais King Kong … une chimère ratée peut être mais on a plus envie de te faire des calins que de te taper dessus…
Minastoth : Mouhahaha , c’est lamentable !
Zira : Et crotte ! Transformation !
Zira se rechangea à nouveau mais cette fois la fumée laissa place à un dragon gigantesque recouvert d’écaille en granit dur, des yeux flamboyant tels des rubis et des dents acérés qui pouvaient couper même le diamant.
Zira : Et que dis tu de cela, tu rigoles moins quand tu combats quelqu’un de ta taille !
Minastoth : Tu restes néanmoins une humaine malgré ta magie ! Je vais vous écrabouiller, vous ratatinez, vous broyez jusqu’à ce qui ne reste que de la poussière de vos corps !
Minastoth brandit sa masse et fonça vers nos quatre héros, en posture de riposte, le combat commença.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesseresuc

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 21
Localisation : france

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Mar 30 Aoû - 22:23

Minatoth fonça avec fureur sur nos jeune heros et laissa frapper sa masse sur nos jeune heros mais ils esquivère l'attaque
Demone: tu tes crue assez malin pour nous avoir...
Zira: peut- etre de simple humain mais assez futer pour ne pas ce laisser avoir par quelqu'un d'aussi... hum commen on dit
Xenas: répugnant...
fantom: maintenant a nous de frapper
nos jeune heros ce mir en place, Demone mi c main en feu avec un regard de feu, Xenas brandi son baton et ce mir a bruller entierement de flammes bleur, zira déploya ces aile et comment ça a cracher du feu un peu partout autour de minatoth et pour finir fantom brandit son epée et son bouclier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yggdrasill

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    Ven 24 Fév - 18:49

Tout a coup une vague de glace apparu et gela Zira. Une drôle de mage apparu s’empara du gros glaçon avec Zira dedans et décida d'aller la vendre au marché
Ses amis l’arrêtèrent et lui demandèrent de reposer Zira après une intense réflexion d'au moins 13 secondes et demi elle accepta Eri lui demanda qui elle étais

Mage : -Je m'appel yggdrasill (oui ya pas de majuscule et j'vous emmerde sunny ) Je suis une mage du grand nord mais comme je suis frileuse j'ai voulu migrer vers le sud et rejoindre le pays d'Helkazar mais je crois que je me suis perdu j'ai pas le sens de l'orientation et j'ai un peu bu hier drunken étant donné que je suis tombé sur un groupe de nain on a été picolé a la taverne et une fois bourré j'ai lancé un sortilège de dissipation d'ivresse individuelle après j'ai pris leurs bourses et je me suis

Les filles du groupe : -Mais c'est dégueulasse ! Suspect

yggdrasill : -Je parle des bourses qui contenaient leur argent pas de leurs testicules bande de perverses tarés . Donc j'ai pris leurs bourses et je me suis enfuie ça date d'il y a 3 jours mais je crois qu'ils me poursuivent encore si ils vous demandent vous ne m'avez pas vu. Si vous accepter je vous aiderez je connais plein de sorts comme celui de la Conflagration of Quake, l'Ultime Tempête de Flammes Vengeresses, la signature de feu pour faire super classe sur les papiers administratif ou encore convocation de hammam et histoire d'eau quoique il ya trop de jeunes dans ce groupe pour un tel sort o_o enfin il y en a plein d'autres mais c'est chiant a tout expliqué ya trop de trucs techniques. study Alors, alors vous etes d'accord ?!

Le méchant : -Euh... dites le si je vous dérange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'histoire sans fin    

Revenir en haut Aller en bas
 
l'histoire sans fin
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'ombre des nightwalkers :: taverne-
Sauter vers: